Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 232 le Mar 1 Mar 2011 - 14:02
Derniers sujets
» Internat Lycéen LLG
Hier à 19:54 par Enattentedunpseudogénial

» Flood 2.0
Ven 15 Sep 2017 - 20:52 par guénoueblabla

» Demi pension au ticket - paiement
Dim 10 Sep 2017 - 17:42 par ClaraS

» En attendant les avis pédagogiques ... on parle !
Jeu 7 Sep 2017 - 17:57 par Invité

» Liste des fournitures en 2nde
Lun 4 Sep 2017 - 9:41 par SabrinaParis

» Musica LLG
Sam 2 Sep 2017 - 22:38 par Petitepoupoune

» Déjeuner de pré-rentrée 2017-2018 (1er SEPTEMBRE)
Sam 2 Sep 2017 - 22:15 par SabrinaParis

» Groupe Instagram
Mer 30 Aoû 2017 - 20:23 par Enattentedunpseudogénial

» Présentation de Delphine
Mer 30 Aoû 2017 - 20:22 par bleach1803

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Site de la MDL


page facebook
Conseil de Vie Lycéenne

page facebook

Lycée Louis le Grand


site officiel
Journal du Lycée

page facebook

Cuba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cuba

Message par Invité le Lun 21 Avr 2008 - 14:34

Adricles a écrit:par journaux d'extrême droite de la mafia de Miami tu entends journaux des réfugiés cubains aux USA et qui prônent la démocratie?
Castro était un dictateur dont le seul but a été de se maintenir au pouvoir pendant toutes ses années; il laisse Cuba dans un état social, économique déplorable sur tous les points
Raul a peut-être fait des mini-avancées mais elles ne sont pas très convaincantes, ça ressemble à "je lâche quelques miettes pour garder le principal"
ce n'est pas parce que les communistes et socialistes français du siècle dernier ont été extrêmement bienveillant à l'égard de Cuba et ont réussi à installer un sentiment pro-castrisme dans certains milieux (avec la résistance contre les USA tant honnis) qu'il faut continuer dans l'aveuglement
Le taux d'illettrisme le plus bas de toutes les Amériques, un taux de mortalité infantile plus bas qu'aux USA, un des meilleurs systèmes de santé au Monde, l'enseignement gratuit, même à l'université, ce qui pousse des gens de toutes les nationalités à aller étudier à Cuba... L'état économique se porterait bien mieux si les États-Unis ne maintenait pas un blocus honteux depuis des dizaines d'années, et condamné à chaque fois par la totalité de l'ONU, à part les USA et l'Australie.
Et, ces réfugiés cubains, financés par le gouvernement étatsunien, ne sont que des fascistes bourrés de tunes et ne désirant que retrouver Cuba comme il l'était au temps de Batista.
"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple." Et en matière de pour le peuple, on fait difficilement mieux.
Tout n'est pas rose à Cuba, mais c'est loin de ce que décrit la propagande française...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuba

Message par Adricles le Lun 21 Avr 2008 - 17:46

d'ailleurs, Cuba, c'est le paradis, c'est pour ça que tout le monde essaie d'y aller
si Cuba était telle que tu la décris, il y aurait une immigration massive vers cette île, ce qui est loin d'être le cas

ensuite les USA sont le premier pays exportateur vers Cuba, et l'embargo ne porte pas sur les aliments et médicaments, de plus il n'y a pas que les USA, mais plein d'autres pays avec qui commercer (et qui sont ravis, pour certains, de montrer leur opposition aux USA en traitant avec Cuba)
le système éducatif de Cuba ne doit sa gratuité et sa réussite relative qu'aux subventions énormes que l'URSS envoyaient jusqu'à sa chute: de 4 à 6 millards de dollars US par an (en tout), c'est une lente déliquescence depuis 1991

l'état économique ne s'est bien porté que grâce aux pays communistes qui envoyaient des ides et achetaient le sucre bien au-dessus du prix normal

enfin il y a une privation des libertés comme dans tous les pays communistes (pas besoin de détailler)

tu ne feras croire à personne que le modèle cubain est un exemple à suivre

"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple." Et en matière de pour le peuple, on fait difficilement mieux.
en matière de par le peuple, on fait difficilement pire

Et, ces réfugiés cubains, financés par le gouvernement étatsunien, ne sont que des fascistes bourrés de tunes et ne désirant que retrouver Cuba comme il l'était au temps de Batista.
comme d'habitude tu assènes des grandes phrases ronflantes qui ne prouvent rien
personne ne songe à revenir au temps de Batista (les gens qui l'ont connu sont morts ou très vieux)

et puis la propagande française, tu m'excuseras, mais l'intelligentsia française était pro castriste jusque très récemment:

A Paris, les Barbudos suscitent des vocations de thuriféraires. Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir se rendent à Cuba. Le reportage du philosophe - publié dans France Soir, du 29 juin au 15 juillet 1960, sous le titre « Ouragan sur le sucre » - compose, souligne l'historien François Hourmant, « un panégyrique constant, teinté d'hagiographie » : Sartre vante notamment « la douceur et l'humour » de Guevara (4). De son côté, Beauvoir exalte le « miracle » Castro (France Observateur, 7 avril 1960).

A leur suite, journalistes et écrivains, généreusement accueillis à grand renfort de cigares, de rhum et de filles peu farouches, se bousculent à La Havane. Henri Alleg, naguère prompt à dénoncer la torture en Algérie, ne fait pas preuve de la même vigilance à Cuba, où il n'a vu que « l'exploitation de l'homme par l'homme liquidée, la terre distribuée, le chômage presque annihilé, les bidonvilles détruits et les nouvelles maisons construites, l'analphabétisme vaincu, tout cela en trois ans » (5). Régis Debray, Roland Castro ou Bernard Kouchner, alors militants communistes, mêlent l'utile à l'agréable : le socialisme, le soleil et la plage. En 1963, Kouchner interviewe Castro pour Clarté. Dans le texte imprimé à Paris, le journal des étudiants du PCF n'osera pas reproduire cet échange :

« Pourquoi n'organises-tu pas d'élections libres ?

- Ah, les élections ; ça a trop servi, c'est une saloperie ! » (6)

En janvier 1968, à La Havane, Alain Robbe-Grillet participe à un congrès international d'intellectuels, dont la résolution finale lance cette profession de foi : « C'est à Cuba et par le mouvement de la révolution cubaine que l'exigence communiste a retrouvé, en même temps qu'un centre vivant, sa puissance d'avenir. » Deux ans plus tard, aux belles heures du progressisme chrétien, La Croix dépeint Fidel Castro en saint de vitrail : « Depuis qu'il est à la tête du pays, il n'a pas perdu cette passion d'écouter : on peut l'interrompre, le critiquer. » (29 juillet 1970).

Notes:
(4) François Hourmant, Au pays de l'avenir radieux. Voyages des intellectuels français en URSS, à Cuba et en Chine populaire, Aubier, 2000. (5) Henri Alleg, Victorieuse Cuba, Editions de Minuit, 1963. (6) Cité par Hervé Hamon et Patrick Rotman, Génération, t. 1 : Les Années de rêve, Seuil, 1987.

un article du Figaro, certes (et donc suspect de propagande anti-castriste, n'est-ce pas?), mais l'extrait est plus une compilation de citations qui parlent d'elles mêmes (avec toutes les références)

je te mets quand même le passage qui précède celui-là:

Le Livre noir du communisme, donnant en 1997 un descriptif du système carcéral cubain, ce goulag tropical, estimera à 100 000 le nombre de citoyens du pays ayant connu les prisons ou les camps de rééducation depuis 1959, et de 15 000 à 17 000 le nombre de personnes fusillées.

Non seulement le régime de Fidel Castro est totalitaire, mais il s'avère d'une incompétence ubuesque. Guevara - qui a poursuivi des études de médecine, mais dont la seule expérience est celle d'un révolutionnaire professionnel - est nommé président de la Banque centrale, puis ministre de l'Industrie et du Travail. Voulant refondre la totalité des structures économiques du pays, il nationalise les propriétés agraires et les entreprises industrielles. Cuba était un des Etats les plus développés d'Amérique latine. En deux ans, soumis de plus à l'embargo américain, il voit son déficit commercial multiplié par 26. Fin octobre 1964, l'économie de pénurie est décrétée : elle n'a jamais cessé depuis.

le livre noir du communisme est certes anticommuniste mais c'est un recueil de faits qui, même s'ils ont longtemps été niés, n'en restent pas moins véridiques
avatar
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1710
Age : 26
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuba

Message par The Dude le Lun 21 Avr 2008 - 20:02

Oh Fidel, poufendeur du capitalisme et défenseur de la veuve et de l'orphelin, sauve-nous des bourreaux de la démocratie qui nous proposent de choisir notre président, nos députés... Aide-nous à nous débarrasser des ces infâmes capitalistes qui nous imposent un salaire minimum, des droits sociaux, et pis encore : des libertés ! Enferme donc ces bureaucrates qui nous imposent leurs "Droits de l'Homme" contre notre gré !
avatar
The Dude
Doyen
Doyen

Nombre de messages : 2704
Age : 25
Localisation : Palaiseau
Classe : 2nde1 -> S1 -> HX1 -> MP*3 -> X11
Date d'inscription : 03/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.hx1.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuba

Message par Invité le Lun 21 Avr 2008 - 21:15

Adricles a écrit:ensuite les USA sont le premier pays exportateur vers Cuba, et l'embargo ne porte pas sur les aliments et médicaments, de plus il n'y a pas que les USA, mais plein d'autres pays avec qui commercer (et qui sont ravis, pour certains, de montrer leur opposition aux USA en traitant avec Cuba)
Le manque a gagné est estimé à 140 000 000 000 de dollars. Une bagatelle n'est ce pas ?
le système éducatif de Cuba ne doit sa gratuité et sa réussite relative qu'aux subventions énormes que l'URSS envoyaient jusqu'à sa chute: de 4 à 6 millards de dollars US par an (en tout), c'est une lente déliquescence depuis 1991
On forme toujours cependant les meilleurs médecins, et le système se maintient, et on continue d'en envoyer au Vénézuela, etc.

l'état économique ne s'est bien porté que grâce aux pays communistes qui envoyaient des ides et achetaient le sucre bien au-dessus du prix normal
Vrai.

enfin il y a une privation des libertés comme dans tous les pays communistes (pas besoin de détailler)
Vrai, mais nécessaire. C'est un point que je ne puis que déplorer également. Tu dois notamment faire référence à internet, mais les coûts d'accès pratiqués par les étatsuniens sont quatre fois supérieurs à la normal, donc l'Administration préfère réserver ça aux services importants, et ne peux pas l'autoriser à la population pour cette raison de prix...

tu ne feras croire à personne que le modèle cubain est un exemple à suivre
Il est autant à suivre que le modèle étatsuniens, et n'est ni pis ni meilleur.

"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple." Et en matière de pour le peuple, on fait difficilement mieux.
en matière de par le peuple, on fait difficilement pire
Je n'ai aucun problème à ne pas choisir mes représentants au prix d'amélioration de mon niveau de vie.

personne ne songe à revenir au temps de Batista (les gens qui l'ont connu sont morts ou très vieux)
Si, les USA.

et puis la propagande française, tu m'excuseras, mais l'intelligentsia française était pro castriste jusque très récemment:
Depuis que la mafia à la mainmise sur la presse étatsunienne, en somme. "Mille journaux qui mentent valent moins qu’une pauvre feuille de chou qui rapporte les faits réels."


Le Livre noir du communisme, donnant en 1997 un descriptif du système carcéral cubain, ce goulag tropical, estimera à 100 000 le nombre de citoyens du pays ayant connu les prisons ou les camps de rééducation depuis 1959, et de 15 000 à 17 000 le nombre de personnes fusillées.

Non seulement le régime de Fidel Castro est totalitaire, mais il s'avère d'une incompétence ubuesque. Guevara - qui a poursuivi des études de médecine, mais dont la seule expérience est celle d'un révolutionnaire professionnel - est nommé président de la Banque centrale, puis ministre de l'Industrie et du Travail. Voulant refondre la totalité des structures économiques du pays, il nationalise les propriétés agraires et les entreprises industrielles. Cuba était un des Etats les plus développés d'Amérique latine. En deux ans, soumis de plus à l'embargo américain, il voit son déficit commercial multiplié par 26. Fin octobre 1964, l'économie de pénurie est décrétée : elle n'a jamais cessé depuis.

Un des états les plus développés, mais à quel prix ?

On ne répondra pas aux provocations de l'individu ci-dessus.

PS : on notera la grosse défaite du communiste Fernando Lugo qui s'est déroulée hier, et qui prouve donc bien que l'Amérique Latine n'entérine absolument pas les politiques socialistes qui s'exercent et apparaissent depuis des années sur le modèle Cubain...

PPS : la seule association sur laquelle s'appuie Colin Powell dans son rapport "Commission for Assistance to a free Cuba" de 458 pages est... RSF, bien sûr... RSF qui n'a jamais vilipender les 1.700 quotidiens, 11.000 stations de radio, 2.000 chaînes de télévision et 11.500 magazines étatsuniens qui avaient tous le même point de vue sur la guerre en Irak et les prétendues armes de destruction massives...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuba

Message par Adricles le Lun 21 Avr 2008 - 21:57

Zoucan a écrit:Depuis que la mafia à la mainmise sur la presse étatsunienne, en somme.
d'où ça sort, ça?

Zoucan a écrit: 1.700 quotidiens, 11.000 stations de radio, 2.000 chaînes de télévision et 11.500 magazines étatsuniens qui avaient tous le même point de vue sur la guerre en Irak et les prétendues armes de destruction massives...)
n'importe quoi... nombre de médias américains étaient contre la guerre en Irak
et les armes de destructions massives, jusqu'à ce que la CIA admette qu'elle avait menti sur ordre (en gros), personne ne pouvait deviner que c'était faux (si les américains ne faisaient pas confiance à leurs propres services de renseignement, ils ne pourraient faire confiance à personne)

Le manque a gagné est estimé à 140 000 000 000 de dollars
et en prenant une aide moyenne de 5 000 000 000 de dollars pendant trente ans, ça fait un solde positif de 10 000 000 000 de dollars, sans compter le sucre acheté beaucoup plus cher
ce qui montre bien que le système économique cubain n'est pas viable

PS : on notera la grosse défaite du communiste Fernando Lugo qui s'est déroulée hier, et qui prouve donc bien que l'Amérique Latine n'entérine absolument pas les politiques socialistes qui s'exercent et apparaissent depuis des années sur le modèle Cubain...
scratch ce qui va plutôt dans mon sens, non?

les USA songent à revenir au temps de Batista.
ça fait plusieurs dizaines d'années que les USA ont compris (enfin!) qu'ils ne devaient pas soutenir les dictateurs
la guerre idéologique menée au nom des droits de l'homme fait que l'opinion occidentale ne l'accepterait pas
avatar
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1710
Age : 26
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuba

Message par Invité le Lun 21 Avr 2008 - 22:04

Adricles a écrit:
Zoucan a écrit:Depuis que la mafia à la mainmise sur la presse étatsunienne, en somme.
d'où ça sort, ça?
Depuis que c'est financé par le gouvernement.

Zoucan a écrit:n'importe quoi... nombre de médias américains étaient contre la guerre en Irak
et les armes de destructions massives, jusqu'à ce que la CIA admette qu'elle avait menti sur ordre (en gros), personne ne pouvait deviner que c'était faux (si les américains ne faisaient pas confiance à leurs propres services de renseignement, ils ne pourraient faire confiance à personne)
Personne ne pouvait deviner ? Voyons, tout le monde connaît les manipulations...

Le manque a gagné est estimé à 140 000 000 000 de dollars
et en prenant une aide moyenne de 5 000 000 000 de dollars pendant trente ans, ça fait un solde positif de 10 000 000 000 de dollars, sans compter le sucre acheté beaucoup plus cher
ce qui montre bien que le système économique cubain n'est pas viable
Tu as du oublier trois zéros je pense... Mais tes projections me paraissent assez élevées tout de même, en sachant qu'il a fallu financer beaucoup de gouvernements et guérillas à l'étranger.

scratch ce qui va plutôt dans mon sens, non?
C'était de l'ironie, il a eu une glorieuse victoire, et seule la Colombie résiste à la vague rouge pour le moment.

ça fait plusieurs dizaines d'années que les USA ont compris (enfin!) qu'ils ne devaient pas soutenir les dictateurs
la guerre idéologique menée au nom des droits de l'homme fait que l'opinion occidentale ne l'accepterait pas
Au diable les dictateurs ! Je parle d'un endroit qui était le paradis de la mafia, des riches, des prostituées et des casinos, et où la population vivait encore plus pire que ce qu'elle ne vit actuellement... Et, au lieu de soutenir les dictateurs, ils essayent à tout prix de renverser "l'axe du mal"... Wouahou, quel projet...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuba

Message par Adricles le Lun 21 Avr 2008 - 22:19

Zoucan a écrit:Depuis que c'est financé par le gouvernement.
et depuis quand gouvernement américain = mafia?
et les journaux américains ne dépendent pas du gouvernement mais de fonds privés, donc je comprends de moins en moins

Tu as du oublier trois zéros je pense...
5 000 000 000 * 30 = 150 000 000 000
150 000 000 000 - 140 000 000 000 = 10 000 000 000

C'était de l'ironie, il a eu une glorieuse victoire, et seule la Colombie résiste à la vague rouge pour le moment.
tu mélanges tout, il ne faut pas confondre la gauche et le communisme
Fernando Lugo est plus proche de Lula que de Chavez ou Evo Morales


Au diable les dictateurs ! Je parle d'un endroit qui était le paradis de la mafia, des riches, des prostituées et des casinos, et où la population vivait encore plus pire que ce qu'elle ne vit actuellement...
les USA n'ont aucun intérêt à soutenir ça... ils veulent se débarrasser du pouvoir cubain actuel qui est autant anti-américain que possible, mais pas rétablir une république bananière


Dernière édition par Adricles le Mar 22 Avr 2008 - 13:46, édité 1 fois
avatar
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1710
Age : 26
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuba

Message par Grand Ric le Lun 21 Avr 2008 - 22:47

Battez-vous !! Battez-vous !! albino
"Fidel, c'est un grand bonhomme de l'Histoire. Enfin, sauf à cause de ses affaires de narco trafique qui ternissent considérablement son image. Mais à part le côté narco trafiquant, Fidel, c'est un grand homme."
(en gros, cité d'après M. Chbz... Rolling Eyes )
Soit Mrgreen
avatar
Grand Ric
Emménage
Emménage

Nombre de messages : 1282
Age : 27
Localisation : Amorino
Classe : Oui
Date d'inscription : 09/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum