Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 273 le Dim 31 Déc 2017 - 23:49
Derniers sujets
» Affectation
Débat sur l'École Primaire EmptyAujourd'hui à 7:45 par Le Papa

» Lectures estivales
Débat sur l'École Primaire EmptyHier à 23:28 par Loufoqua_lovegood

» Sur le niveau en maths sup à LLG
Débat sur l'École Primaire EmptyHier à 13:00 par Bernard Jampard

» Visite du lycée ?
Débat sur l'École Primaire EmptyHier à 8:46 par Pseudo

» Inscriptions des secondes et visite
Débat sur l'École Primaire EmptyMar 18 Juin 2019 - 20:29 par Loufoqua_lovegood

» Inscription
Débat sur l'École Primaire EmptyMar 18 Juin 2019 - 19:16 par Pseudo

» Question sur l'admission en première (inscription)
Débat sur l'École Primaire EmptyMar 18 Juin 2019 - 18:43 par Loufoqua_lovegood

» Avis défavorable
Débat sur l'École Primaire EmptyMer 12 Juin 2019 - 18:20 par EHR

» Avis pédagogique
Débat sur l'École Primaire EmptyMer 12 Juin 2019 - 17:48 par Bernard Jampard

Juin 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Site de la MDL


page facebook
Conseil de Vie Lycéenne

page facebook

Lycée Louis le Grand


site officiel
Journal du Lycée

page facebook

Débat sur l'École Primaire

Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Débat sur l'École Primaire

Message par Invité le Ven 15 Fév 2008 - 16:31

Le Monde a écrit:A Périgueux (Dordogne), le chef de l'Etat et le ministre de l'éducation se soutiennent. Nicolas Sarkozy s'est rendu, vendredi 15 février, dans cette ville dont Xavier Darcos est maire. Il y a prononcé un discours sur la réforme de l'enseignement primaire, qui entre dans sa phase finale avec l'annonce, d'ici quelques jours, de nouveaux programmes. M. Sarkozy a insisté sur sa volonté de refonder le consensus entre l'école et la nation, la première étant solennellement réaffirmée comme le creuset de la seconde.

M. Darcos, maire de Périgueux depuis 1997, brigue un troisième mandat dans une ville où Ségolène Royal a obtenu 56 % des voix au second tour de l'élection présidentielle. En s'affichant avec M. Sarkozy, il fait bloc dans des circonstances difficiles pour l'actuelle majorité. La réforme de l'école primaire donne au président et au ministre l'occasion d'insister sur des thèmes populaires comme l'apprentissage des "fondamentaux" (lire, écrire, compter), la maîtrise de la langue et l'acquisition des règles de civilité.

Cette réforme a démarré avec l'annonce, fin septembre, de la suppression des cours du samedi à partir de la rentrée 2008, mesure faisant passer l'horaire élèves de 26 à 24 heures par semaine. Les horaires des enseignants étant inchangés, les deux heures libérées seront consacrées aux élèves le plus en difficulté, qui bénéficieront de soutiens par petits groupes sous des formes décidées dans chaque école.

Au terme de discussions menées depuis novembre2007, M. Darcos a obtenu à ce sujet la signature, le 5 février, de deux syndicats (SE-UNSA et SGEN-CFDT), tandis que le syndicat majoritaire (SNUipp-FSU) consulte ses adhérents. Un document d'orientation, remis en novembre 2007 aux syndicats, aborde d'autres thèmes dont certains sont conflictuels, comme l'éventualité, au nom de "l'évaluation", de publier les résultats de chaque école. Les élèves de CM1 et CM2 en difficulté se verront proposer un "stage de remise à niveau", durant les vacances de printemps ou d'été. Ces stages doivent être expérimentés lors des prochaines vacances de Pâques.

M. Sarkozy a aussi abordé la philosophie des nouveaux programmes, voués à garantir l'acquisition du "socle commun de connaissances et de compétences" défini par la loi d'orientation d'avril 2005. En cours d'achèvement, ces programmes resserrés sur quelques dizaines de pages devront être "compris par les familles". Avant d'être soumis, fin mai, au conseil supérieur de l'éducation, ils doivent faire l'objet de discussions dans les écoles à l'occasion d'une demi-journée "banalisée" (sans enseignement). Ils devront aussi être examinés, sans vote, par les commissions parlementaires des deux assemblées.

Le président de la République a par ailleurs prôné, à Périgueux, un renforcement de l'instruction "civique et morale à l'école", passant par la réhabilitation du drapeau tricolore, de la figure de Marianne et de l'hymne national."Ce n'est pas faire du nationalisme que d'apprendre à nos enfants à respecter le drapeau de la nation qui est la leur" a déclaré Nicolas Sarkozy :"Devant le drapeau pour lequel nos anciens sont morts, on se lève (...) Ce sont des repères, des valeurs." Il a égaleement demandé aux élèves de se lever à l'écoute de l'hymne national. (– avec AFP)

Le Monde a écrit:Une mauvaise réponse à une bonne question. La décision du président de la République, annoncée, mercredi 13 février, lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), de "confier à chaque élève de CM2 la mémoire d'un enfant français victime de la Shoah", suscite la perplexité, des interrogations, voire de l'hostilité chez les historiens, les psychologues ou les pédagogues. Cette décision, visiblement prise sans concertation, embarrasse même une partie de la communauté juive.

Sarkozy: "On ne traumatise pas les enfants" avec un "cadeau de la mémoire"

Nicolas Sarkozy a défendu son idée vendredi 15 février à Périgueux. "On ne traumatise pas les enfants en leur faisant ce cadeau de la mémoire d'un pays, pour leur dire un jour, c'est vous qui écrirez l'histoire de ce pays. Nous, nous en sommes la mémoire, ne refaites pas les mêmes erreurs que les autres", a déclaré M. Sarkozy.

"Il s'agit d'une démarche contre tous les racismes, contre toutes les discriminations, contre toutes les barbaries, à partir de ce qui touche les enfants, c'est-à-dire une histoire d'enfants qui avaient leur âge", a poursuivi le chef de l'Etat. "C'est d'autant plus nécessaire, mesdames et messieurs, que les survivants de cette époque tragique de notre histoire vont disparaître (...) les témoins ne seront plus, et les témoins, pour que ça ne se reproduise plus, ce sont nos propres enfants qui, de génération en génération, se transmettront ce souvenir", a-t-il expliqué. – (avec AFP)
[-] fermer
"Lorsque nous avons évoqué la banalisation de l'antisémitisme, notamment chez les plus jeunes, et la nécessité de combattre les stéréotypes dès l'école primaire, on pensait davantage à une éducation à la tolérance. Notre demande ne portait pas sur le devoir de mémoire, car, en la matière, beaucoup de choses existent déjà", souligne-t-on au CRIF.

"IMPOSER LA MÉMOIRE"

Depuis la fin des années 1970, date du premier colloque organisé sur l'enseignement de la Shoah, les interrogations n'ont cessé, dans le monde enseignant, sur la meilleure manière de traiter le sujet de l'extermination des juifs. En 2002, lors d'un colloque à Strasbourg, Simone Veil, présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, prévenait : "Il ne faudrait pas que l'émotion provoquée par le témoignage des survivants dans les écoles aille de pair avec une allergie à la connaissance, que l'histoire se fragmente en une série d'anecdotes individuelles." "Il y a toujours plus et mieux à faire", estime Dominique Trimbur, chargé de mission à la fondation. Mais, à l'instar d'autres spécialistes, il s'interroge sur la possibilité d'"imposer la mémoire" à des écoliers.

Nul ne conteste la nécessité de transmettre aux nouvelles générations la connaissance de la solution finale, notamment pour faire pièce au négationnisme. Mais beaucoup jugent inopportune la confusion établie par le projet de Nicolas Sarkozy entre l'enseignement de la Shoah et le devoir de mémoire. "Quand on s'adresse à des enfants de CM2, on parle à une génération qui n'a pas de "souvenirs" de l'époque en question. On doit lui inculquer des apprentissages et non lui faire porter le poids des morts et de leur mémoire", juge l'historienne Annette Wieviorka.

Les inquiétudes portent aussi sur la charge émotionnelle qu'une telle démarche risque d'imposer à des enfants de 9 ans ou 10 ans. "Il ne faut pas personnellement impliquer un enfant en lui demandant de s'identifier au destin tragique d'un déporté car on perd le bénéfice de la distance affective, estime Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, dont les parents ont été déportés. Pour parler de la Shoah sans transmettre d'angoisse ou de traumatisme, il vaut mieux passer par les métamorphoses émotionnelles comme les contes, la poésie."

"Même si l'émotion est parfois un bon vecteur, je défends l'idée d'un enseignement qui fait appel à l'intelligence et à la réflexion. Avec ce projet-là, on n'est même pas dans l'émotion, on est dans la tétanie", s'indigne Mme Wieviorka. Connaissant les difficultés rencontrées par certains enseignants pour aborder ce thème, Alain Seksig, inspecteur de l'éducation nationale en Seine-Saint-Denis, se demande si un tel projet ne risque pas de déboucher "sur une concurrence des mémoires et des victimes". "Je ne vois pas bien comment l'on va demander au petit Mohammed de porter, durant un an, le sort du petit Schlomo", s'interroge un autre praticien.

"OEUVRE DE VIE"

Face à cette avalanche de critiques, Serge Klarsfeld, présenté comme l'inspirateur de M. Sarkozy sur ce sujet, ce qu'il dément, est l'un des rares à se féliciter de l'annonce du président. "Il est positif que cette mémoire soit largement diffusée dans le primaire. Ce n'est pas une mission morbide, c'est une oeuvre de vie que de se souvenir d'un enfant", déclare au Monde celui qui a identifié les 11 400 enfants français déportés.

Le projet du chef de l'Etat viendrait s'ajouter à un arsenal déjà fourni d'outils consacrés à l'enseignement de la Shoah. Au-delà de la journée annuelle de la mémoire de l'Holocauste instaurée à l'école depuis le 27 janvier 2003, les projets pédagogiques existent, en lien avec les enseignements prévus dans les programmes d'histoire et soutenus par la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

Les témoignages de survivants, les oeuvres phares, comme celles de Primo Levi ou d'Elie Wiesel, sont abondamment utilisés par les enseignants ; et les visites au Mémorial de la Shoah, à Paris, dans les camps de transit, en France, ou les voyages au camp d'Auschwitz se sont multipliés ces dix dernières années.

Le Monde a écrit:Une partie des responsables politiques et le monde enseignant ont accueilli fraîchement la décision de Nicolas Sarkozy de confier à chaque élève de CM2 la mémoire d'un enfant déporté.

L'ancien premier ministre Dominique de Villepin l'a jugée "étrange". "Je ne crois pas que l'on puisse imposer la mémoire, que l'on puisse la décréter", a-t-il déclaré, jeudi 14 février. Au Parti socialiste, Jean-Luc Mélenchon a critiqué le chef de l'Etat qui voudrait "infliger une cure de mémoire aux écoliers". Il se démarquait ainsi du premier secrétaire, François Hollande, qui a jugé que "chaque fois que l'on peut transmettre les exigences du devoir de mémoire, il faut le faire". Ancien ministre de l'éducation, le président du MoDem, François Bayrou, a critiqué une décision prise "sans que l'on y ait réfléchi".

Une "première", selon le Mémorial Yad Vashem

La décision du président de la République de confier à chaque élève de CM2 la mémoire d'un enfant français victime de la Shoah est saluée par une porte-parole du Mémorial Yad Vashem, à Jérusalem : "C'est une approche très positive de se souvenir et de s'identifier avec des jeunes victimes de l'Holocauste." Des associations cultivent la mémoire en retraçant la vie de victimes, mais c'est la "première fois" qu'une telle initiative émane d'un chef d'Etat.
[-] fermer
L'UMP a approuvé "avec force" l'annonce de M. Sarkozy. Le président du groupe à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé, s'est félicité d'une "démarche qui invite les enfants de France à se sentir associés à l'indispensable devoir de mémoire" et "honore l'idée que nous nous faisons de notre République".

"UN PEU NORMATIVE"

Le Syndicat des enseignants-UNSA s'est dit "particulièrement choqué de cette initiative du président, qui ignore tout de la façon dont un jeune se construit". Jugeant que l'enseignement de la Shoah et des valeurs de la République "n'est pas affaire d'émotion", il a dénoncé "une nouvelle intrusion du politique dans le pédagogique". Le Snuipp-FSU a estimé que cette décision comportait des "risques de troubles psychologiques" et pouvait avoir "un effet contraire à l'objectif recherché". Il a regretté une "annonce faite sans aucune consultation des enseignants, psychologues et pédopsychiatres".

Le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, a confié dans la journée de jeudi une "mission pédagogique" à Hélène Waysbord-Loing, présidente de l'association de la Maison d'Izieu, afin qu'elle élabore "les documents pédagogiques valorisant ce travail auprès des enseignants". M. Darcos a concédé que l'idée du président, "que l'on peut trouver bonne ou mauvaise", était "un peu normative", puis a affirmé que "la relation personnelle, affective entre un enfant d'aujourd'hui et un enfant du même âge qui a été enlevé et gazé pourra permettre de construire un travail pédagogique". Il s'agit "de donner du sens à l'horreur", a défendu le ministre.

La Fondation pour la mémoire de la Shoah, rappelant que l'histoire de l'Holocauste est déjà abordée au primaire, a exprimé sa "confiance dans la capacité du ministère à mettre (cette idée) en oeuvre avec le souci de ne pas heurter les différentes sensibilités".

La décision du président de la République de confier à chaque élève de CM2 la mémoire d'un enfant français victime de la Shoah est saluée par une porte-parole du Mémorial Yad Vashem, à Jérusalem : "C'est une approche très positive de se souvenir et de s'identifier avec des jeunes victimes de l'Holocauste." Des associations cultivent la mémoire en retraçant la vie de victimes, mais c'est la "première fois" qu'une telle initiative émane d'un chef d'Etat.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par lk le Ven 15 Fév 2008 - 17:32

Chèr Zoucan, je comprends tout à fait ta volonté d'ouvrir un débat sur un sujet d'actualité qui nous touche particulièrement en tant que lycéens et préparationnaires, à savoir l'éducation. Cependant nous sommes tous tout à fait capables de nous renseigner par nos propres moyens en termes d'actualité. Cela n'apporte aucune valeur ajouté que de simplement copier-coller les différents textes et extraits si ce n'est l'obtention de leur juxtaposition.

Comprends moi bien, je ne cherche pas du tout à supprimer une belle occasion de débattre, ni à censurer certaines activités. J'émets juste le souhait que la prochaine fois, en même temps que de nous donner les textes concernées, tu fasses ta propre analyse de l'affaire, que tu nous montres les raisons qui t'ont amenés à vouloir en débattre avec nous, que tu pointes du doigt les choses qui ne sont pas de ton gout tout comme les choses qui le sont.

D'ailleurs pour l'instant je suis encore plutôt neutre sur le sujet qui est mis en valeur par ta sélection journalistique.
lk
lk
Demi-pensionnaire
Demi-pensionnaire

Nombre de messages : 679
Age : 30
Localisation : Là où je ne suis pas
Classe : Ancien MPSI-MP
Date d'inscription : 17/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.helcaraxan.com

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Invité le Ven 15 Fév 2008 - 19:23

Que je sache, il faut donner une base de travail à une réflexion, et tout le monde n'épluche pas forcément la presse en permanence pour savoir les dernières news... Et j'ai jamais envie de me positionner immédiatement, je ferai ça ce soir si j'ai le courage... (et puis je suis pas le seul à devoir déballer des arguments, si ? T'aurais préféré que je conspue encore une fois sans aucune proposition ? ^^)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Adricles le Sam 16 Fév 2008 - 20:31

quand on balance une grosse citation du Monde comme ça, en voulant initier un nouveau sujet, on prend position et on annonce ses convictions... c'est comme si tu prenais à la belotte sans annoncer à quelle couleur avant d'avoir en main la dernière main; je répondrais tout de même

sur le premier article, ça a l'air plutôt bien, même si le terme de phase finale me fait sourire: après avoir annoncé les nouveaux programmes, il faut les faire appliquer, entre autres, ce qui n'est pas la moindre des choses...

les deux articles suivants ne concernent pas exactement l'éducation à l'école primaire mais rejoignent le domaine de l'histoire en général et des lois mémorielles en particulier... cette proposition de Sarkozy me paraît profondément étrange (dans le genre le truc inadapté et plein de bons sentiments mais inefficace); je pense que l'enseignement de l'histoire tant à l'école élémentaire que dans l'enseignement secondaire est largement suffisant et accorde déjà une place assez large au drame de la Shoah (certaines associations juives ont une légère tendance à vouloir toujours en rajouter; je pense que le devoir de mémoire ne doit pas devenir une obsession)


Dernière édition par le Sam 16 Fév 2008 - 21:11, édité 1 fois
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1701
Age : 27
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par peace le Sam 16 Fév 2008 - 20:36

J'aurais bien aimé que ce soit arrivé à mon époque... Franchement je trouve ridicule que tout le monde s'emporte pour cela... Au CM2, les élèves sont tout de même suffisamment matures pour comprendre ce qu'est la Shoah. Je pense que tout cela c'est encore pour contrer Sarkozy, bien que je le répète je ne sois pas spécialement de droite.

(les associations juives ont une légère tendance
à vouloir toujours en rajouter; je pense que le devoir de mémoire ne
doit pas devenir une obsession)
On ne pourra jamais suffisammnt rendre hommage à 6.000.000 de personnes tuées parce qu'elle n'étaient pas blondes aux yeux bleus.
peace
peace
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1288
Age : 28
Classe : PP1 - St Antoine
Date d'inscription : 07/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Adricles le Sam 16 Fév 2008 - 21:16

je pense que si
établir toute la vérité (je crois que c'est à peu près bon maintenant) et l'enseigner pour conserver la mémoire et tirer les enseignements de l'histoire, plus commémorer par des évènements ponctuels me semble suffisant.. on ne peut pas passer son temps à sans cesse revenir sur les horreurs de l'histoire, même les pires

d'ailleurs on parle beaucoup moins des 7 millions de morts occasionnés en Ukraine par la grande famine organisée par Moscou
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1701
Age : 27
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Grand Ric le Sam 16 Fév 2008 - 21:43

Pour cette histoire sur la Shoah et la mémoire tout ça, je pense qu'il est absurde de confier la mémoire de quoi que ce soit à un enfant de cet âge.
Un enfant à cet âge il a pas besoin de ça; il a besoin de curiosité, de découvertes, de fascination, d'émerveillement, bref, de ce qui fait de lui un enfant. La violence de la guerre, la mémoire des grandes personnes, il n'a pas à la concevoir. Chaque chose en son temps.


NB : d'ailleurs, la mémoire des victimes de la Shoah... ça appelle la mémoire des victimes du génocide arménien, et du Rwanda, etc... Où va-t-on ???

PS : "donner du sens à l'horreur" ça n'a pas de sens justement... Pourquoi donner du sens à l'horreur quand un gosse de cet âge voudrait donner du sens à tellement plus de choses extraordinaires qui apparaissent dans sa vie ?
Grand Ric
Grand Ric
Emménage
Emménage

Nombre de messages : 1282
Age : 29
Localisation : Amorino
Classe : Oui
Date d'inscription : 09/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par idir le tapir le Sam 16 Fév 2008 - 22:28

La proposition ne me semble pas seulement étrange mais assez contradictoire avec l'histoire, en fait sur le fond. A mon avis, on est déjà beaucoup sur ce "devoir de mémoire", attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas en faire, c'est important mais justement pour que ce soit réellement efficace (c'est ce qui est visé il me semble), il faut faire de l'histoire et pas du sentimentalisme! L'histoire ce n'est pas s'identifier aux personnages, aux victimes, etc... à mon sens, mais plutôt prendre de la distance, du recul pour ne pas projeter nos impressions, nos conceptions actuelles sur des faits passés. L'histoire c'est comprendre pourquoi ça s'est passé, comment ça s'est passé, quelles étaient les idéologies, les acteurs, les buts recherchés, etc, etc, du moins c'est ce qu'il me semble, après j'ai peut-être tort. Pour faire ce travail, il ne faut pas adhérer bêtement, mais chercher les mécanismes. Et puis, comme l'a dit Monsieur Voltaire : l'histoire ne saurait être uniquement événementielle et encore moins anecdotique (amis hypokhâgneux, souriez Wink ).

idir le tapir
Demi-pensionnaire
Demi-pensionnaire

Nombre de messages : 674
Age : 29
Classe : HK2/K2/K1 -> Lyon
Date d'inscription : 16/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Skywatcheuse le Sam 16 Fév 2008 - 22:36

@idir le tapir a écrit:Et puis, comme l'a dit Monsieur Voltaire : l'histoire ne saurait être uniquement événementielle et encore moins anecdotique (amis hypokhâgneux, souriez Wink )
Cheeeeeeeese!
Skywatcheuse
Skywatcheuse
Doyen
Doyen

Nombre de messages : 3384
Age : 30
Date d'inscription : 08/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Clakos le Dim 17 Fév 2008 - 1:48

pe@cefor@ll a écrit: Au CM2, les élèves sont tout de même suffisamment matures pour comprendre ce qu'est la Shoah.

Pour comprendre son absurdité oui, pour la revivre quel intérêt?
On ne demande pas à chaque français de 20-40 ans de s'identifier à un poilu, ça ne sert à rien.
Et puis jouer sur les sentiments d'un enfant (même s'il est mature, il est plus sensible qu'un adulte tu ne peux le nier) pour faire de l'histoire-spectacle est idiot et décrédibilise les efforts d'objectivité de l'histoire, même si des atrocités ont eu lieu. Il faut les condamner et non vivre éternellement dedans.

pe@cefor@ll a écrit:
On ne pourra jamais suffisammnt rendre hommage à 6.000.000 de personnes tuées parce qu'elle n'étaient pas blondes aux yeux bleus.

On ne pourra vivre éternellement dans ce souvenir. A chaque génération qui arrive, le recul par rapport à ce qui s'est passé s'accentue : je vois vraiment mal arriver une 3ème guerre mondiale dans le monde où je vis.

Malgré cela, il ne faut pas cracher sur le passé, mais en tirer les enseignements. Le devoir de mémoire utilisé outrageusement nuit à l'histoire factuelle qui prime aujourd'hui, et heureusement, sur l'histoire émotionnelle. L'enseignement de la Shoah tel qu'il est dispensé aujourd'hui me semble un bon compromis entre histoire pure et devoir de mémoire.
Clakos
Clakos
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 165
Age : 27
Date d'inscription : 18/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Janek le Dim 17 Fév 2008 - 9:46

Honnêtement, je ne pense pas que cela sera suivi. C'est simplement un p'tit appel du pied au CRIF (la petite surprise en prime, même si cela est risqué puisque le CRIF va se retrouver montré du doigt alors qu'il n'avait - selon la majorité des sources - rien demandé) mais dans les actes cela est impossible à faire suivre puisque peu de professeurs semblent enclins à respecter cette consigne.

Une critique que je trouve particulièrement intéressante est celle de Simone Veil, elle-même ancienne déportée, et fondatrice de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, qui a qualifié d'« inimaginable, insoutenable et injuste » cette proposition.
Simone Veil, bien que je la considère comme n'ayant plus toute sa tête depuis qu'elle est dans le camp de NS, a de plus déclaré : « On ne peut pas demander à un enfant de s'identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter [...] Nous mêmes, anciens déportés, avons eu beaucoup de difficultés après la guerre à parler de ce que nous avions vécu, même avec nos proches. Et aujourd'hui encore, nous essayons d'épargner nos enfants et nos petits-enfants. Par ailleurs beaucoup d'enseignants parlent - très bien - de ces sujets » (source : « L'Express.fr »)
Elle a de plus évoqué ses craintes quant aux conséquences que cela pourrait avoir sur les antagonismes religieux qui pourraient être attisés par ce genre de démarche.

Je suis, en outre, particulièrement d'accord avec les déclarations de Francis Brochet (qui déclare que c'est « comme si l'on plaquait sur la Shoah les recettes de la téléréalité, où l'on surjoue chaque sentiment, dans l'excès et l'exhibition, de peur d'ennuyer. [...] Attention : il est des sujets trop sensibles pour qu'on en fasse trop »), et - une fois n'est pas coutume - avec celle de Dominique de Villepin (« Je ne crois pas que l'on puisse imposer la mémoire, que l'on puisse la décréter ou légiférer dans ce domaine »)

Enfin bon, ce qui m'interpelle surtout c'est les contradictions du Président qui se défend en invoquant le devoir de Mémoire à tout-va. Je ne conteste pas celui-ci, bien au contraire, je suis même en faveur des initiatives visant à rappeler la responsabilité de la France dans ce genre de crimes généralisés. Mais, ce que l'on remarque, c'est que notre Président est hostile à toute reconnaissance par les textes de la responsabilité de la France dans les crimes de la guerre d'Algérie et a joué sa campagne sur le thème de la "déculpabilisation" de la France vis-à-vis de son histoire (bel appel du pied à l'extrême-droite, à l'époque)
Janek
Janek
Squatte la cafet'
Squatte la cafet'

Nombre de messages : 373
Age : 30
Localisation : Paname Bel-Est/Septentrion Franco-Belge
Classe : IEP Lille (4A/RI)
Date d'inscription : 03/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://ronron-petit-patapon.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Adricles le Dim 17 Fév 2008 - 15:12

revenons donc à l'école primaire et au développement (tant attendu Very Happy ) de Zoucan, puisque tout le monde juge cette proposition absurde
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1701
Age : 27
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Grand Ric le Dim 17 Fév 2008 - 19:42

C'est reparti pour les longs longs (...) longs posts... Rolling Eyes
Grand Ric
Grand Ric
Emménage
Emménage

Nombre de messages : 1282
Age : 29
Localisation : Amorino
Classe : Oui
Date d'inscription : 09/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par c3lc1u5 le Dim 17 Fév 2008 - 20:43

Dans un long long (...) long débat de gens convaincus
c3lc1u5
c3lc1u5
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4687
Age : 50
Localisation : raphael@PC*3:~$
Classe : Seconde 3 ----> S1 ----> HX6 ----> PC*3
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Adricles le Mar 19 Fév 2008 - 17:09

ce qui est bien c'est que sur l'école primaire on est plutôt d'accord ... c'est au fur et à mesure que les années passent qu'il y a de plus en plus de dissensions...
mais moi je ne dirais rien d'autre avant Zoucan, c'est à lui de parler en premier (il a peur de dire des bêtises)
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1701
Age : 27
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Eimear Quinn le Mer 20 Fév 2008 - 1:48

tiens j'ai pas répondu.. mais il semblerait qu'avant tout on attende Zouzou non?
Eimear Quinn
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4537
Age : 31
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Invité le Mer 20 Fév 2008 - 1:55

Que de plébiscites. (a)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Eimear Quinn le Mer 20 Fév 2008 - 2:10

Zoucan a écrit:Que de plébiscites. (a)
à moins que comme d'hab tu veuilles que je m'en occupe!?
Eimear Quinn
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4537
Age : 31
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Invité le Mer 20 Fév 2008 - 7:48

Je ne suis pas forcément sûr qu'on sera d'accord sur tout. ^^ Je m'en charge. :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Eimear Quinn le Jeu 21 Fév 2008 - 10:19

Zoucan a écrit:Je ne suis pas forcément sûr qu'on sera d'accord sur tout. ^^ Je m'en charge. :p
bon ben je t'attends et je commenterai!
Eimear Quinn
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4537
Age : 31
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'École Primaire Empty Re: Débat sur l'École Primaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum