Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 273 le Dim 31 Déc 2017 - 23:49
Derniers sujets
» Questions LLG
Condensé du rapport Attali sur l'Éducation EmptyAujourd'hui à 20:56 par Aleph-0

» Admission en première
Condensé du rapport Attali sur l'Éducation EmptyLun 20 Mai 2019 - 21:47 par Loufoqua_lovegood

» Pas de stress, y'a point S!
Condensé du rapport Attali sur l'Éducation EmptyDim 19 Mai 2019 - 0:38 par cleg

» Avis pédagogique
Condensé du rapport Attali sur l'Éducation EmptySam 18 Mai 2019 - 13:57 par cleg

» Test section orientale chinois
Condensé du rapport Attali sur l'Éducation EmptyJeu 16 Mai 2019 - 21:09 par Eotw91

» Question sur le site d'admission h4llg
Condensé du rapport Attali sur l'Éducation EmptyDim 12 Mai 2019 - 18:47 par Enattentedunpseudogénial

» Les résultats
Condensé du rapport Attali sur l'Éducation EmptyJeu 9 Mai 2019 - 13:13 par cleg

» Comment c'est LLG ?
Condensé du rapport Attali sur l'Éducation EmptyMar 7 Mai 2019 - 21:39 par Loufoqua_lovegood

» Génération 2018
Condensé du rapport Attali sur l'Éducation EmptyMar 7 Mai 2019 - 21:37 par Loufoqua_lovegood

Mai 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Site de la MDL


page facebook
Conseil de Vie Lycéenne

page facebook

Lycée Louis le Grand


site officiel
Journal du Lycée

page facebook

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Invité le Jeu 24 Jan 2008 - 23:29

Extraits du torchon sélectionnés par Moi :

2. Le socle commun des connaissances des élèves. Il doit être repensé pour introduire le travail en groupe, l'anglais, l'informatique et l'enseignement de l'économie, qui « dès le primaire », devra « expliquer et distinguer le rôle de la concurrence et des collectivités publiques dans la création des richesses ».

5. L'évaluation des enseignants. « Evaluer les professeurs sur leur capacité à faire progresser tous les élèves » : le rapport prévoit des évaluations de chaque école, rendues publiques, et une évaluation des enseignants par leurs élèves, en plus des inspections.

6. La suppression totale de la carte scolaire. « Permettre aux parents de choisir librement le lieu de scolarisation de leurs enfants . » Des « droits à l'école », pécule attribué par l'Etat, seront utilisables dans toutes les écoles.

20. L'évaluation des universités. Audit public et classement annuel « général, simple et clair » de chaque établissement d'enseignement supérieur.

4. Les pôles d'excellence. « Faire émerger par appel d'offres » dix ensembles universitaires « d'excellence » pouvant être financés à 80 % par le privé.

30. Le statut des enseignants-chercheurs. « Personne ne devrait pouvoir être chercheur à vie sans enseigner », dit la proposition. Tous les chercheurs seraient recrutés sur des contrats de quatre ans, dont le renouvellement serait soumis à évaluation.

153. Le développement de l'enseignement privé. « Permettre l'installation d'établissements privés conventionnés dans les quartiers », par dérogation « aux restrictions nationales ».

• Dans l’enseignement supérieur, la part des enfants d’origine
modeste au sein des grandes écoles (Polytechnique, École nationale
d’administration [ENA], Hautes études commerciales [HEC],
École normale supérieure [ENS]) a chuté, passant de 30 % dans
les années 1950 à seulement 7 % aujourd’hui. Les fils d’ouvriers
représentaient 25 % des admis à Polytechnique dans les années
1950, contre seulement 1 % aujourd’hui. Et la proportion est
encore plus inégale dans les grands corps de l’État.

La régression en lecture, en sciences et en relations humaines
n’est pas une fatalité. Les pays qui ont progressé ou rattrapé leur
retard ont, mieux que la France, tenu compte de la très grande
plasticité de l’intelligence et de la création incessante de nouveaux
rituels culturels. Ils ont tous tenu compte des rythmes scolaires
fondés sur les processus biologiques d’apprentissage : grandes
vacances moins longues, journées plus courtes et plus légères,
sport et détente en début d’après-midi… Les rythmes scolaires
français impliquent des journées lourdes et des programmes mal
répartis qui ralentissent les processus d’apprentissage !

"Le redoublement n’apporte aucune solution au retard des élèves.
Il faut l’éviter au maximum. Le rôle du maître doit donc être avant
tout de faire confiance et de donner confiance. L’optimisme s’acquiert
dès ce stade et détermine le goût de travailler, de créer, d’entreprendre,
essentiel à la croissance."

"OBJECTIF Engager les établissements du primaire et du secondaire
sur la réussite de tous leurs élèves"

"Aujourd’hui, le choix des études se fait largement « par défaut » :
les meilleurs élèves vont en section scientifique puis en classes
préparatoires ; les autres s’inscrivent, presque à l’aveugle, en
filières économique et sociale et littéraire, en filières technologiques,
puis, s’ils continuent, vont dans les établissements techniques
ou d’enseignement supérieur les plus proches, sans
connaître ni les formations offertes ni leurs débouchés, et sans
vocation particulière"

Afin de répondre à cette situation, il est nécessaire d’améliorer et
de réformer l’information dès la classe de quatrième, afin que les
futurs étudiants connaissent les débouchés professionnels des
diverses filières (nombre de postes offerts, délais d’obtention des
emplois, rémunérations à la sortie…) et soient avertis des places
offertes dans la discipline recherchée, lorsqu’elles sont limitées en
nombre, comme c’est le cas pour la médecine.
L’orientation est aujourd’hui le privilège des enfants dont les
parents sont les mieux informés, en particulier des enfants d’industriels,
de professeurs et de cadres. Elle doit être faite de façon
plus efficace, beaucoup plus adaptée aux exigences de la société
d’après-demain et des connaissances.
De plus, l’orientation des élèves dans l’enseignement secondaire
et le recrutement dans le supérieur restent concentrés sur des
critères purement académiques (carnet de notes, capacité à
apprendre par coeur des connaissances et à les restituer, etc.). Les
modes d’orientation doivent désormais prendre en compte leurs
résultats dans la durée, apprécier la motivation, l’ensemble de
leurs aptitudes, la créativité, le dynamisme, les dons particuliers à
chacun, en tenant compte de leur environnement personnel"

"La croissance suppose la prise de conscience de l’interdépendance,
de l’importance de l’altruisme, du travail en équipe et de l’intérêt
général. Chacun doit aussi comprendre que le succès de l’autre est
une chance pour lui-même et non une place prise à son détriment.
Il convient donc d’éveiller les élèves au travail associatif à travers la
mise en place au collège d’« après-midi de service civique ». Ces
demi-journées prévoiront par exemple des activités de soutien aux
personnes âgées isolées, aux handicapés ou à d’autres personnes en
difficulté ; de tutorat à l’égard des plus jeunes, ou encore la participation
à l’entretien des forêts, à la réhabilitation des vieux logements."

"L’ensemble de ce qui précède suppose un allègement substantiel
de la pression exercée par les services déconcentrés de l’Éducation
nationale pour faire respecter les programmes actuels et les
cursus. Cela suppose aussi qu’une plus grande autonomie soit
laissée aux directeurs d’établissement pour l’organisation des
emplois du temps et pour la mise en place de telles initiatives."

DÉCISION 11
Donner progressivement aux étudiants de licence à l’université
un encadrement équivalent à celui des élèves de classes préparatoires
aux grandes écoles.
Un accompagnement individuel de l’étudiant durant ses
premières années d’études supérieures aidera à l’égalité de traitement
entre les élèves de licence et ceux des classes préparatoires
aux grandes écoles.
À cette fin, il conviendra de généraliser le système de tutorat
déjà évoqué dans le Schéma national de l’orientation et de l’insertion
professionnelle. Les universités pourront valoriser l’engagement
de ces tuteurs, étudiants plus âgés, soit par sa prise en
compte dans leur cursus sous forme de crédits ECTS (European
Credit Transfer System), soit par une rétribution monétaire.

"Tous les étudiants à l’université doivent se voir progressivement
proposer une année de stage en entreprise, en France ou à
l’étranger, validée comme année universitaire, au cours de leur
cursus de master (sur le modèle de la plupart des grandes écoles)."

Les étudiants en stage seront décemment rémunérés.
Pour compléter ce dispositif, les actions suivantes doivent être
menées :
• Proposer une année de « remise à niveau » à l’étudiant qui
rejoint l’université, que ce soit en formation initiale (exemple de
300 décisions pour changer la France
32
Paris VI) ou en formation continue (comme dans le modèle
suédois), sachant que les universités américaines consacrent
deux ans à une telle formation.
• Mettre en place des passerelles vers d’autres formations en fin
de premier semestre universitaire.
• Proposer aux étudiants de la première année d’université, au
début du deuxième semestre, entre 40 000 et 50 000 places en
filières STS (Section de techniciens supérieurs) et en IUT (Institut
universitaire de technologie) sur 5 ans, afin de permettre les
réorientations rapides sur des filières professionnalisantes dont
les débouchés sont assurés.

"Même en développant largement les bourses et les prêts, certains
étudiants continueront, par choix ou par nécessité, à travailler
pendant leurs études"

"Inciter les universités à organiser des cours du soir et permettre un
assouplissement des règles d’étalement des études sur une plus

"Écoles et universités
appartenant à un même Pôle universitaire pluridisciplinaire seront
regroupées en réseaux, mis en commun, et leurs cursus harmonisés.
Ces Pôles universitaires pluridisciplinaires pourront résulter du
rapprochement, sous gouvernance unique, de plusieurs structures
d’enseignement supérieur (universités, grandes écoles…), de l’intégration
juridique des structures de recherche aujourd’hui partiellement
rattachées aux universités et présentes sur leurs sites (les
unités mixtes de recherche)"

"Dans tous les cas, il faudra faire passer progressivement de 12 500
à 25 000 le nombre d’étudiants de ParisTech et quadrupler les promotions
de l’École normale supérieure, de l’École polytechnique et de
quelques autres grandes écoles
, qui devront s’inscrire dans ces pôles."

"Seulement 53 % des chercheurs
sont employés dans le secteur privé contre 60 % dans les
pays nordiques et 80 % aux États-Unis. Si la production scientifique
française représente 4,7 % des publications mondiales, elle
est souvent insuffisamment valorisée et seuls quatre secteurs se
situent au-dessus de la moyenne mondiale : les sciences de l’ingénieur,
les mathématiques, la physique et la biologie appliquée."

"Réformer le statut d’enseignant-chercheur.
Personne ne devrait pouvoir être chercheur à vie sans enseigner,
à moins d’obtenir de façon spécifique des dérogations sur la base
des performances de recherche récentes.
• Recruter et financer (salaires, frais de fonctionnement et équipements)
tous les nouveaux chercheurs sur des contrats de 4 ans. À
l’issue de cette période, une évaluation décidera si le projet pourra
être prolongé. Aucun chercheur ne devra bénéficier de plus de deux
(ou, exceptionnellement, trois) contrats de quatre ans successifs. Au
bout de cette période, le chercheur pourrait évoluer vers un contrat
à durée indéterminée de « directeur de recherche », vers une activité
d’enseignement, ou vers l’entreprise privée."

"Attirer et conserver les meilleurs chercheurs par un niveau plus
attractif de salaires (à travers des primes fortement modulables,
des Contrats à durée indéterminée (CDI) et des accélérations de
carrière) et des financements de leurs projets de recherche."

Seulement 53 % des chercheurs
sont employés dans le secteur privé contre 60 % dans les
pays nordiques et 80 % aux États-Unis. Si la production scientifique
française représente 4,7 % des publications mondiales, elle
est souvent insuffisamment valorisée et seuls quatre secteurs se
situent au-dessus de la moyenne mondiale : les sciences de l’ingénieur,
les mathématiques, la physique et la biologie appliquée."

"Dispenser davantage d’enseignements de gestion aux chercheurs."

"Développer la recherche privée."

"S’attacher à faire revenir des chercheurs français dans le secteur
privé."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par idir le tapir le Ven 25 Jan 2008 - 14:19

Hum... Je crois que le mot de torchon est bien trop faible concernant les passages que tu as sélectionnés. D'ailleurs, pourrais-tu indiquer exactement où on peut lire ce "merveilleux rapport"dans son intégralité, histoire de bien finir de s'énerver et de détruire absolument tout ce qu'il y a autour de moi, ne pouvant détruire ce qui est écrit???  Laughing Bon, concernant ce qui est écrit là (tout en sachant qu'il ne s'agit que d'extraits choisis), je suis révoltée par toutes les conneries qui sont présentes!!!! Nan, mais c'est pas possible de réunir autant d'absurdités, de n'importe quoi (les mots me manquent, désolée). N'ayant que peu de temps, je ne dévelepperais pas tout ce qui me met hors de moi : en vrac : le 2. concernant le socle commun et l'enseignement de l'éco => commençons par leur apprendre les maths ; quelle utilité? Leur enseigner le système capitaliste? Pourquoi ne pas apprendre aux fils d'ouvrier comment leurs parents se font exploiter et aux fils de patrons comment on exploite un ouvrier, après tout, ce serait bien plus clair! ; ensuite l'accompagnement individuel de l'étudiant : personnellement, je n'ai pas l'impression de bénéficier d'un accompagnement personnel, m'enfin bon pourquoi pas, mais en plus, je pense qu'il y a un moment faut arrêter avec cet "assistanat" permanent : il y a un moment où il faut se prendre en charge. Mais bon, ce n'est pas là le pire. Ensuite, je suis pour le redoublement dans la mesure où il peut empêcher "l'échec scolaire", le problème vient de l'image qu'on lui donne, il faut arrêter de pousser les gamins vers l'échec et cela consciemment. Un prof qui estime que l'élève n'a pas le niveau pour suivre correctement a certainement raison, il est tout de même plus apte que les parents à savoir le niveau qui sera exigé ensuite, non? De toute façon, cette proposition me semble idiote dans la mesure où le redoublement est devenu quasi impossible : en primaire, on ne redouble quasi plus, les parents peuvent s'y opposer ; idem dans le secondaire, même si au collège les profs sont quelques rares fois plus écoutés. Enfin, l'impression que j'ai eu en lisant ces extraits, c'est qu'on parle de l'enseignement de plus en plus en terme d'économie. Pourquoi faut-il toujours que l'économie s'incruste dans tous les domaines, jusqu'au primaire? Nan mais, vous vous imaginez parler économie à des gamins de 9-10???etc. A quand la mesure du rendement des élèves??
Voilà en vrac une partie de ce qui m'énerve au plus haut point... Je sais que peu d'entre vous seront d'accord avec moi mais bon.

idir le tapir
Demi-pensionnaire
Demi-pensionnaire

Nombre de messages : 684
Age : 29
Classe : HK2/K2/K1 -> Lyon
Date d'inscription : 16/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Invité le Ven 25 Jan 2008 - 18:00

Pour passer une mauvaise soirée : http://www.liberationdelacroissance.fr/files/rapports/rapportCLCF.pdf

Sans compter que ce qui m'a le plus choqué, c'est "faire revenir les chercheurs dans le privé"... J'ai réfléchi sérieusement plusieurs minutes avec un ami si ils avaient pas confondus privé et public...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Adricles le Ven 25 Jan 2008 - 21:46

2.
travail en groupe: MDRRRRR
informatique à l'école: comme si on passait pas déjà assez de temps sur l'ordi Laughing
l'économie dès le primaire, c'est hilarant, mais « expliquer et distinguer le rôle de la concurrence et des collectivités publiques dans la création des richesses », c'est tout à fait normal en SES

5. évaluer les profs par les élèves: peut-être la bêtise la plus monumentale de tout le truc

6. ce n'est que rendre officiel ce qui se passe déjà
actuellement, seuls les enfants de profs contournent la carte scolaire (ils sont les premiers à la défendre alors que c'est la catégorie qui contourne le plus - au lycée à LLG il y a presque que des fils et files de profs - parce qu'ils savent comment faire; autant donner ce droit à tout le monde

20. évaluation des universités, certainement
un classement général simple et clair est tout simplement impossible (plusieurs domaines, plusieurs façons de trier, etc... )

4. je ne vois pas où est le problème

30. je dirais plutôt: "personne ne devrait avoir le droit d'enseigner toute sa vie sans être évacué"

153. aucun problème

Ils ont tous tenu compte des rythmes scolaires
fondés sur les processus biologiques d’apprentissage : grandes
vacances moins longues, journées plus courtes et plus légères,
sport et détente en début d’après-midi… Les rythmes scolaires
français impliquent des journées lourdes et des programmes mal
répartis qui ralentissent les processus d’apprentissage !
ça c'est le bon sens même

"Le redoublement n’apporte aucune solution au retard des élèves.
Il faut l’éviter au maximum. Le rôle du maître doit donc être avant
tout de faire confiance et de donner confiance. L’optimisme s’acquiert
dès ce stade et détermine le goût de travailler, de créer, d’entreprendre,
essentiel à la croissance."
affraid quelle démagogie ! le rôle du maître est de faire travailler

De plus, l’orientation des élèves dans l’enseignement secondaire
et le recrutement dans le supérieur restent concentrés sur des
critères purement académiques (carnet de notes, capacité à
apprendre par coeur des connaissances et à les restituer, etc.). Les
modes d’orientation doivent désormais prendre en compte leurs
résultats dans la durée, apprécier la motivation, l’ensemble de
leurs aptitudes, la créativité, le dynamisme, les dons particuliers à
chacun, en tenant compte de leur environnement personnel"
idem
et les "résultats dans la durée", ce ne sont pas des notes, peut-être?
ridicule

mise en place au collège d’« après-midi de service civique »
ridicule; et pour aller au conservatoire et à l'escrime?

un allègement substantiel de la pression exercée par les services déconcentrés de l’Éducation nationale pour faire respecter les programmes actuels et les cursus.
les programmes sont déjà super allégés, en plus ne les respectons pas MDR

"Tous les étudiants à l’université doivent se voir progressivement
proposer une année de stage en entreprise, en France ou à
l’étranger, validée comme année universitaire, au cours de leur
cursus de master (sur le modèle de la plupart des grandes écoles)."
c'est bien en général, mais pour quelqu'un qui prépare un master sur Sénèque et Lucrèce, bof...

quadrupler les promotions de l’École normale supérieure, de l’École polytechnique et de quelques autres grandes écoles
ben ce ne serait plus vraiment "sélectif"...... (et puis on a l'impression qu'il ne connaît que l'X et l'ENS)

sur les chercheurs ce n'est pas si absurde que ça... c'est une question un peu particulière de toute façon, sur laquelle personne n'est d'accord

on en concluera que les libéraux de gauche sont des gens très dangereux, mais les communistes royalistes encore plus: Zoucan mélange ce qui est effectivement torchonnesque avec des choses très justes, et espère qu'on ne s'en rendra pas compte et qu'on rejettera le tout

que pensez vous de l'idée de la suppression des départements: je pense que c'est une idée dérangeante parce qu'originale mais qui est complètement justifiable: entre le renforcement des régions et la montée en puissance des communautés de communes (Paris est la seule grande ville de France qui n'en ait pas, Delanoë n'a pas envie que des gens lui marchent sur les pieds (et oui la petite couronne est à droite, donc ça l'embetterait (c'est tout à fait compréhensible d'ailleurs))), les département sont pris entre le marteau et l'enclume et ne constitueront bientôt plus qu'une lourdeur administrative supplémentaire

@idir le tapir a écrit:Leur enseigner le système capitaliste?
on pourrait effectivement se demander: pourquoi enseigner le système dans le quel nous vivons aux élèves? il vaut mieux leur faire partager l'idéal anti-libéral
l'économie n'est pas une science du devoir-être mais de l'être
la société d'aujourd'hui est capitaliste et libérale, donc il faut l'enseigner ainsi, et après seulement critiquer
la majeure partie des profs d'éco sont franchement à gauche et faussent les idées de générations de français (l'entreprise c'est la mal, les patrons tous des exploiteurs, etc..., la rhétorique habituelle)
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1709
Age : 27
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Invité le Ven 25 Jan 2008 - 21:58

En même temps, je ne vois aucune "chose très juste", vu que les seules choses justes sont des évidences dont tout le monde est au courant (ouah, y'a plus de gens qui font de bacs S que de bacs L, il a trouvé ça tout seul ? )... Vous pouvez vous rendre compte par vous même de ça en lisant les 45 premières pages consacrées à l'éducation, et qui sont toutes plus dégoutantes les unes que les autres...
Et c'est assez honteux pour un Major de l'X de sortir ce machin là...

PS : et puis ce sujet là est réservé à l'éducation. ^^

PPS : et si on leur enseigne l'ultralibéralisme, on doit aussi leur enseigner le communisme, chose qui... ne se voit jamais jusqu'en Terminal ?

PPPS : j'étais sûr qu'on me dirait que j'ai choisi des morceaux exprès, mais jugez par vous même, vous verrez.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Adricles le Ven 25 Jan 2008 - 22:12

Zoucan a écrit:
PPS : et si on leur enseigne l'ultralibéralisme, on doit aussi leur enseigner le communisme, chose qui... ne se voit jamais jusqu'en Terminal ?

ah bon? qu'est-ce qu'on fait en histoire en 3°, en première et en terminale?
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1709
Age : 27
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Invité le Ven 25 Jan 2008 - 22:13

Depuis quand en 3eme on fait le communisme ? On fait le Stalinisme, oui, comme dans les autres classes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par idir le tapir le Ven 25 Jan 2008 - 22:24

Enseigner le système capitaliste : oui, pour mieux le critiquer ensuite. Mais de là à l'enseigner à des primaires ... Laughing
Et non, on ne nous enseigne pas le communisme avant la terminale, et encore on ne nous en enseigne pas grand-chose. Avez-vous déjà suivi un vours d'histoire où on vous parle et vous explique réellement ce que Marx a écrit dans le Capital, entre autre?? Non! Pour ma part, on ne m'a jamais réellement parlé du communisme qu'en philo en terminale. Et ta réflexion sur les profs de SES me semble étrange parce que moi, les élèves que je connais qui ont fait ES ne sont pas du tout critiques envers le capitalisme... scratch

PS : désolée je viens de voir que Zoucan a été plus rapide.
PPS : au moins, pour une fois, Adricles, on est plutôt d'accord sur un sujet. Et, oui Zoucan, tu as sélectionné des passages, mais pour ma part, je n'ai lu que l'espèce d'intro appelée "en résumé" (pas trop le temps, suis censée faire du latin quand même) et rien que cette partie est sublissime : elle est à mourir de rire mais extrêmement énervante aussi... Autant d'absurdités... Merci pour le lien en tout cas, lirai la suite plus tard.

idir le tapir
Demi-pensionnaire
Demi-pensionnaire

Nombre de messages : 684
Age : 29
Classe : HK2/K2/K1 -> Lyon
Date d'inscription : 16/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Eimear Quinn le Sam 26 Jan 2008 - 0:47

Sinon dans un bien autre niveau, il y a le rapport sénatorial sur les classes prépas en France, dont la commission a voté à l'unanimité (donc toutes couleurs politiques confondues) les mesures proposées dans le rapport quant aux classes prépas en France! Je ne suis pas forcément entièrement pour mais il est clair que les travaux d'analyse sont sérieux et intéressants. La commission étant présidée par Yannick BODIN (PS, Seine-et-Marne, donc je ne cache pas en tant que secrétaire MJS de Seine-et-Marne je connais bien)

enfin le rapport ATTALI est une catastrophe à tous les niveaux, ce qui ne surprend pas de la part d'un homme qui aime la polémique et auquel il ne faut absolument rien confier qui aurait ne serait-ce que l'ombre d'importance! Passons outre!
Eimear Quinn
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4585
Age : 31
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Adricles le Sam 26 Jan 2008 - 16:55

de toute façon il ne faut pas trop vous inquiéter: les rapports dans le genre Attali sont commandés et faits pour ne pas être suivis d'effets, comme toujours....

Et ta réflexion sur les profs de SES me semble étrange parce que moi, les élèves que je connais qui ont fait ES ne sont pas du tout critiques envers le capitalisme...
les prépas ECS de LLG sont un cas particuliers .... j'imagine que c'est à eux que tu penses... de toute façon je pense qu'ils étaient capitalistes avant de faire SES

tu es secrétaire MJS de Seine-et-Marne? mais alors tu es capitaliste (et oui je vous rappelle que le PS a reconnu le bien-fondé de l'économie de marché capitaliste il n'y a pas très longtemps....(mais non libérale MDR))
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1709
Age : 27
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par idir le tapir le Sam 26 Jan 2008 - 18:56

Non, non je ne faisais absolument pas référence aux ECS de Louis-le-Grand mais à des élèves qui ont suivi les filières SES au lycée en province. Pour être franche, je ne connais aucun ECS de LLG donc pas de référence possible mais bon, j'avoue qu'à leur aspect, je les imagine mal anti-capitalistes! ^^Mais ce n'est qu'un préjugé!!

idir le tapir
Demi-pensionnaire
Demi-pensionnaire

Nombre de messages : 684
Age : 29
Classe : HK2/K2/K1 -> Lyon
Date d'inscription : 16/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Eimear Quinn le Sam 26 Jan 2008 - 21:48

@Adricles a écrit:tu es secrétaire MJS de Seine-et-Marne? mais alors tu es capitaliste (et oui je vous rappelle que le PS a reconnu le bien-fondé de l'économie de marché capitaliste il n'y a pas très longtemps....(mais non libérale MDR))
helas! Je defends l'ideologie socialiste et lorsqu'il y a eu reconnaissance du bien fonde de l'économie de marché capitaliste j'ai failli partir! Mais ensuite je me suis dit qu'il n'y a que de l'interieur que je peux faire triompher le socialisme alors bon.. la section MJS de seine et marne et dissidente! hourra!
Eimear Quinn
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4585
Age : 31
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 1:03

Gogo MJC. :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Eimear Quinn le Dim 27 Jan 2008 - 1:12

Zoucan a écrit:Gogo MJC. :p
mouais Rolling Eyes
Eimear Quinn
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4585
Age : 31
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Adricles le Dim 27 Jan 2008 - 13:36

jeune communiste, c'est une espèce qui se raréfie, non?
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1709
Age : 27
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 15:54

Pas tant que ça, rassure toi. ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Eimear Quinn le Dim 27 Jan 2008 - 16:03

@Adricles a écrit:jeune communiste, c'est une espèce qui se raréfie, non?
d'une certaine maniere tant mieux, on ne garde que les meilleurs! non?
Eimear Quinn
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4585
Age : 31
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par c3lc1u5 le Dim 27 Jan 2008 - 16:44

Hum j'avais une irrésistible envie de le dire ... parce que l'équivalent à l'UMP doit être assailli par toutes sortes d'engeances désireuses de faire montre d'une pseudo volonté politque ... Rolling Eyes
c3lc1u5
c3lc1u5
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4687
Age : 50
Localisation : raphael@PC*3:~$
Classe : Seconde 3 ----> S1 ----> HX6 ----> PC*3
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Clakos le Jeu 31 Jan 2008 - 20:03

@Adricles a écrit:

informatique à l'école: comme si on passait pas déjà assez de temps sur l'ordi Laughing

quelle confusion entre informatique et ordinateur personnel, l'informatique n'a rien a voir avec savoir cherche quelquechose sur google. C'est la différence entre savoir faire le logiciel et savoir l'utiliser. L'idée d'apprendre l'informatique avant la fac est une bonne idée puisque c'est une filière pas du tout abordée avant le bac, ce qui est absurde au vu de l'utilisation permanente de l'informatique dans la vie quotideinne (comme tu dis on passe du temps devant l'ordi, mais pas que l'ordi).
Clakos
Clakos
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 165
Age : 27
Date d'inscription : 18/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Eimear Quinn le Jeu 31 Jan 2008 - 20:55

@Clakos a écrit:L'idée d'apprendre l'informatique avant la fac est une bonne idée puisque c'est une filière pas du tout abordée avant le bac, ce qui est absurde au vu de l'utilisation permanente de l'informatique dans la vie quotideinne (comme tu dis on passe du temps devant l'ordi, mais pas que l'ordi).
euh.. a-t-on besoin d'avoir en France des milliers de programmeurs?? wow, vive la France de demain alors.. Il faut être réaliste, il y aura toujours une petite part de ces gens dans notre pays, il ne sert à rien alors de l'imposer à tous! C'est comme le grec et le latin non obligatoire; après tout on reste nombreux à le suivre, à aimer ça, ici en Lettres Sup fillières classiques c'est une religion, mais on peut comprendre qu'une grande partie de jeunes ne font pas du latin ou du grec dans une certaine manière.. Il faut pouvoir sans doute y avoir accès (genre à partir de secondes) mais en rien être obligatoire. Et si jamais on sousentendait d'avoir une approche de comment se servir un ordi parce que maintenant c'est un outil indispensable, c'est du foutage de gueules tous les jeunes savent se servir d'un ordi..

Et je vais quand même oser.. le grec et le latin sont quand même mieux que l'informatique!!
Eimear Quinn
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4585
Age : 31
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Skywatcheuse le Jeu 31 Jan 2008 - 21:10

Et pourquoi pas une langue ancienne obligatoire au collège, qui remplacerait ces conneries d'Itinéraires de découverte et autres pseudo-débats démocratiques en cours d'éducation civique? Au moins les langues anciennes entraînent les élèves à faire preuve d'attention et de sens logique, au lieu de se disperser dans des tas d'activités disparates. Et puis elles donnent l'expérience des belles choses, idée taboue dans notre monde si démocratique et si ouvert où les confessions de Loana valent bien celles de Jean-Jacques Rousseau... Et une fois adultes ils pourront toujours lire Pindare et Tibulle, alors que fabriquer des hommes de Cro-Magnon en carton-pâte, ça n'apporte pas grand chose pour la vie future...

Et si on se faisait un petit rapport à nous, où on mettrait nos propositions? :p

Pour ce qui est du rapport Attali, j'ai dit ce que j'en pensais dans un autre topic, il est démagogique et tourne autour du pot sans s'attaquer aux questions cruciales du contenu et des méthodes d'enseignement. Et faire de l'éducation un simple moyen de croissance économique au lieu d'en faire l'outil de l'élévation intellectuelle des citoyens, je trouve ça "pas joli joli".
Skywatcheuse
Skywatcheuse
Doyen
Doyen

Nombre de messages : 3476
Age : 30
Date d'inscription : 08/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Eimear Quinn le Jeu 31 Jan 2008 - 21:16

excusez de faire un peu mon "prépa littéraire"
mais je suis tout à fait de l'avis de Laura
les langues anciennes comme elle le dit si bien sont un véritable exercice intellectuel unique, de logique, de structure de l'esprit, d'une richesse épatante et sans doute infinie. De plus, la culture générale, l'apport poétique, historique et philosophique en serait fircément gagnants!
Eimear Quinn
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4585
Age : 31
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Clakos le Jeu 31 Jan 2008 - 21:34

@Eimear Quinn a écrit:
euh.. a-t-on besoin d'avoir en France des milliers de programmeurs?? wow, vive la France de demain alors.. Il faut être réaliste, il y aura toujours une petite part de ces gens dans notre pays, il ne sert à rien alors de l'imposer à tous!

argument valable pour tous les domaines, mais ton raisonnement se base sur le fait que l'enseignement de l'informatique soit obligatoire, je n'ai jamais dit ça ! Je dis que le fait de ne pas l'aborder du tout avant le bac est une plaie

@Eimear Quinn a écrit:
C'est comme le grec et le latin non obligatoire; après tout on reste nombreux à le suivre, à aimer ça, ici en Lettres Sup fillières classiques c'est une religion, mais on peut comprendre qu'une grande partie de jeunes ne font pas du latin ou du grec dans une certaine manière..

c'est pas comme le grec et le latin dans le sens je n'ai pas eu d'intervention en classe de 6eme ou 5eme (me souviens plus) me présentant l'informatique

@Eimear Quinn a écrit:
Il faut pouvoir sans doute y avoir accès (genre à partir de secondes) mais en rien être obligatoire.

Tout à fait d'accord, avant ça me paraît un peu précoce de le présenter mais je pense qu'il devrait être obligatoire d'en parler et de proposer une véritable option informatique et pas une option "j'apprends a faire un traitement de texte"

@Eimear Quinn a écrit: Et si jamais on sousentendait d'avoir une approche de comment se servir un ordi parce que maintenant c'est un outil indispensable, c'est du foutage de gueules tous les jeunes savent se servir d'un ordi..

tu n'as pas compris, je ne parle pas de savoir comment se servir d'un ordi puisque tout le monde sait, je parle de savoir comment il fonctionne

@Eimear Quinn a écrit: Et je vais quand même oser.. le grec et le latin sont quand même mieux que l'informatique!!

Je ne pourrais te déloger de ta postion de littéraire, mais là n'est pas mon propos puisque je ne compare pas l'informatique à d'autre matières, je parle juste de son absence
Clakos
Clakos
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 165
Age : 27
Date d'inscription : 18/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Invité le Jeu 31 Jan 2008 - 22:36

Pour une langue ancienne obligatoire qui, avec le recul, aurait trouvé preneur en ma personne, car on connaît pas les enjeux des langues anciennes en prépa au collège...

@Clakos a écrit:
@Eimear Quinn a écrit: Et je vais quand même oser.. le grec et le latin sont quand même mieux que l'informatique!!

Je ne pourrais te déloger de ta postion de littéraire, mais là n'est pas mon propos puisque je ne compare pas l'informatique à d'autre matières, je parle juste de son absence
Mieux : point de vue
Utile : Non

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Skywatcheuse le Ven 1 Fév 2008 - 0:10

Sûr que pour relancer la croissance, y'a plus utile que le latin et le grec...
Sont-ce pour autant des matières inutiles en elles-mêmes et qui n'auraient d'intérêt qu'en vue d'une prépa littéraire, si j'ai bien compris le sens de ta première phrase?
Skywatcheuse
Skywatcheuse
Doyen
Doyen

Nombre de messages : 3476
Age : 30
Date d'inscription : 08/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Condensé du rapport Attali sur l'Éducation Empty Re: Condensé du rapport Attali sur l'Éducation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum