Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 273 le Dim 31 Déc 2017 - 23:49
Derniers sujets
» Écoles après la prépa
Réforme du Bac EmptyMer 2 Oct 2019 - 10:37 par prrqrs

» Soumissions pull de classe 2nde 2 2019-20
Réforme du Bac EmptyLun 23 Sep 2019 - 0:53 par Sabrina

» Classe
Réforme du Bac EmptyMer 4 Sep 2019 - 15:20 par ClaraS

» La cantine, comment ça marche?
Réforme du Bac EmptyMar 3 Sep 2019 - 22:03 par Loufoqua_lovegood

» Manque dans l'emploi du temps ?
Réforme du Bac EmptyMar 3 Sep 2019 - 21:59 par Loufoqua_lovegood

» Aide Maths
Réforme du Bac EmptyMar 3 Sep 2019 - 17:16 par Enattentedunpseudogénial

» DS de maths et de physique de seconde
Réforme du Bac EmptyMar 3 Sep 2019 - 15:43 par NulEnMaths

» Déroulement de la rentrée
Réforme du Bac EmptyVen 30 Aoû 2019 - 21:16 par Loufoqua_lovegood

» ECHANGE linguistique/ VOYAGE
Réforme du Bac EmptyVen 30 Aoû 2019 - 21:14 par Loufoqua_lovegood

Les posteurs les plus actifs du mois
prrqrs
Réforme du Bac EmptyRéforme du Bac 355487violetcrayonRéforme du Bac Empty 

Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Site de la MDL


page facebook
Conseil de Vie Lycéenne

page facebook

Lycée Louis le Grand


site officiel
Journal du Lycée

page facebook

Réforme du Bac

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Réforme du Bac Empty Réforme du Bac

Message par Invité le Ven 14 Sep 2007 - 20:25

PARIS (AFP) — Le ministre de l'Education Xavier Darcos va s'attaquer en janvier au "rééquilibrage" des trois filières du bac général, littéraire, économique et l'hégémonique scientifique, mais il a inquiété jeudi les syndicats en évoquant l'idée de les fondre en un bac commun avec options.

Interrogé par RMC-Info sur l'opportunité d'une filière commune avec des options, M. Darcos a répondu qu'il s'agissait d'une "question qu'on peut débattre, c'est certainement une orientation vers laquelle il faut aller, qui mérite d'être retenue".

"Ca ne peut pas se faire sans qu'on en ait parlé très longtemps auparavant avec nos collègues", a-t-il aussitôt ajouté.

"Ce qui m'inquiète plutôt, c'est l'équilibre des filières", a poursuivi le ministre, qui doit faire des propositions concrètes en janvier, après concertations.

Acteur central et bientôt bi-centenaire du système éducatif français, le bac est un dossier hautement épineux sur lequel François Fillon a reculé en 2005 face aux lycéens opposés à l'injection d'une dose de contrôle continu.

Il a été réformé pour la dernière fois par Lionel Jospin mais, la procédure de réforme étant longue à mettre en place, les filières S (scientifique), L (littéraire) et ES (économique et social) ne se sont substituées aux A (littéraire), B (économique), C, D et E (scientifiques), créées en 1968, qu'à la session de 1994.

"La voie scientifique est la voie royale alors qu'on ne devrait la faire que parce qu'on veut faire des sciences", a regretté Floréale Mangin, présidente de l'Union nationale lycéenne (UNL).

"Les élèves choisissent leur filière en fonction de leur niveau et non de sa finalité", a confirmé Bernard Kuntz, président du Snalc-CSEN, syndicat traditionnellement classé à droite. Selon lui, ce n'est un secret pour personne: "les meilleurs littéraires vont en S".

Cette hégémonie se vérifie dans les statistiques du ministère: un quart des étudiants inscrits à la rentrée 2005 en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) littéraires étaient titulaires d'un bac S.

Dans le détail, Xavier Darcos fait le même bilan, d'"une filière S qui n'a plus qu'une fonction, c'est de sélectionner des élites (...) y compris des élites qui ensuite vont faire du droit ou des lettres".

En revanche, pour Roland Hubert, secrétaire général du Snes-FSU (majoritaire), "il y a autour de la série S un ensemble de choses qui se disent et qui relèvent du fantasme". Elle reste la série la plus choisie parce que "c'est la série la plus générale de toute, en tout cas plus que la série L", explique-t-il, rappelant que son syndicat réclame "depuis des années" une réflexion sur cette filière, qui perd des élèves et souffre d'une mauvaise image.

Le responsable syndical a assuré avoir été "très très surpris" des propos de M. Darcos jeudi sur un bac commun. "Il nous a dit mardi dernier qu'il ne ferait pas de +déclarations qui engagent+ avant 2008, on ne peut pas concevoir le dialogue social comme ça!", a-t-il protesté.

Il a d'ailleurs prévenu que des discussions ne pourraient se tenir que dans le cadre d'un projet qui ne "met pas en péril la possibilité pour les élèves de se construire une culture commune selon des approches diversifiées".

"On parle de réformer le collège unique et on voudrait faire un bac unique? J'ai du mal à voir la cohérence du projet derrière", a ironisé Floréale Mangin.

"Le ministre n'a fait que répondre à une question, il n'y a rien à ajouter", s'est contenté de répondre l'entourage du ministre à l'AFP.

Le Figaro - Le ministre de l'Éducation Xavier Darcos souhaite s'attaquer à la suprématie de la filière S.

LES lycéens passeront-ils un jour un seul et même bac ? Pour rééquilibrer les filières entre elles, Xavier Darcos, le ministre de l'Éducation, a évoqué la création d'une filière commune et donc d'un seul bac en tronc commun, avec des options. Il s'agirait par exemple pour les lycéens de présenter les matières principales comme le français, la philosophie, les mathématiques, la physique et de passer en outre des options de mathématiques renforcées ou encore de latin. « C'est une orientation vers laquelle il faut aller mais ça ne peut pas se faire sans qu'on ait parlé très longtemps auparavant avec nos collègues », a-t-il dit hier sur RMC. Le tabou d'une modification du bac serait-il levé ? Tous les ministres qui se sont penchés sur la question se sont cassé les dents lorsqu'ils évoquaient, notamment, un passage du bac au contrôle continu, espérant, au passage, économiser une partie des 45 millions d'euros que coûte cette institution chaque année à la collectivité. Mais l'idée d'un bac unique est évoquée pour la première fois.

Dans l'entourage du ministre, on précisait hier avec prudence qu'il n'est « absolument pas question de supprimer le bac », mais qu'un rééquilibrage des séries, en amont, pourrait être envisagé. Des propositions en ce sens seront faites en janvier 2008. La dernière réforme d'ampleur sur le sujet qui date de 1993 n'a pas, en effet, produit les effets escomptés : revaloriser la filière L (littéraire) et réduire la suprématie du bac S (scientifique).

Important taux d'échec à l'université

Pour la quatrième fois en trois semaines, hier, le ministre s'est donc attaqué à la série ES (économique et social) mais aussi à l'élitisme du bac S (scientifique). Trop peu de bacheliers ES vont en classe prépa, considère-t-il. « De même dans les sciences humaines et dans certains grands amphis de droit ou de langue, on voit des taux d'échec qui ne sont pas négligeables », assure le ministre. En réalité, Xavier Darcos souhaite casser la hiérarchie des filières qui veut aujourd'hui que S soit considérée comme la voie royale. Il s'inquiète que la série littéraire soit désertée et que S ait pour principale fonction « de sélectionner des élites tant scientifiques que littéraires ». Il souhaite que plus d'élèves s'orientent vers L, et que ceux qui choisissent S veuillent vraiment faire une carrière scientifique.

Ces propos ont suscité l'ire des professeurs d'économie mais aussi celle des lycéens. Pour Tristan Rouquier, de la FIDL, l'un des deux syndicats lycéens, il faut surtout « se demander pourquoi les prépas aux écoles de commerce prennent en majorité des bac S ». Il considère par ailleurs que la question essentielle n'est pas celle des lycéens titulaires d'un bac général, qui réussissent peu ou prou en fac quelle que soit la filière, mais plutôt celle des bacs technologiques dont les taux d'échec sont massifs à l'université. Les professeurs de sciences économiques estiment quant à eux que les bacheliers ES n'ont pas à rougir de leurs parcours. A l'université, 74,9 % d'entre eux réussissent leur licence sans redoubler, contre 70,4 % des bacheliers S et 69,8 % des bacheliers L, notent-ils. Le bac ES mène à tout « même à la présidence de la République », notent-ils, ironiques, puisque Nicolas Sarkozy est titulaire d'un bac B, l'ancienne appellation du bac ES.

Le Nouvel Obs - Interview de la présidente de la FCPE
Comment accueillez-vous la nouvelle d'une réforme des enseignements au lycée ?

- Le ministre de l'Education Xavier Darcos a fait beaucoup d'annonces en quelques semaines, pour ne pas dire en quelques jours. Ce qui intéresse la FCPE, c'est de savoir quels vont être les objectifs du ministre.
En créant un bac général commun, le ministre prend le risque de désintéresser les lycéens. A 17, 18 ans, les jeunes savent ce qu'ils veulent étudier ou pas. La réforme que propose Xavier Darcos ne devra pas forcer un jeune dégoûté des mathématiques à en faire pendant trois ans. Cela ne sert à rien. Cela n'est pas l'objectif.
La solution est de mieux diversifier les filières générales et leur donner un profil qui leur permet de mieux s'orienter. Si le gouvernement veut s'attaquer à la réforme du baccalauréat, il faudrait plutôt qu'il réfléchisse à l'élargissement du champ des filières générales. Par exemple, la filière scientifique draine beaucoup d'élèves qui ne veulent pas, une fois le bac obtenu, s'investir dans une formation supérieure scientifique. Il faut donc revoir le profil de la filière et l'enrichir d'autres matières. De même la filière littéraire voit ses effectifs baisser depuis quelques années, car elle manque de lisibilité. La filière économique et sociale, par contre, attire de plus en plus, parce qu'elle prépare beaucoup mieux l'orientation post-bac. Le bac doit être le reflet de ce que les jeunes veulent apprendre et comprendre.

Dans sa lettre aux enseignants, Nicolas Sarkozy a fait part de sa volonté de "réformer le collège unique". Un collège à la carte et un lycée unique. La logique vous paraît-elle meilleure pour préparer l'élève à des études supérieures et au monde du travail ?

- Le collège unique n'existe plus depuis longtemps. Depuis qu'il a été créé, il a toujours été très diversifié. Il n'y a pas un collège qui ressemble à un autre. Entre le latin, les sections européennes, le judo etc…il existe toute une palette de choix. S'il s'agit d'accentuer cette diversité, pourquoi pas. Mais il est de la responsabilité de l'Etat de mesurer si le public est favorable à ce changement. Par ailleurs, un socle commun est indispensable mais différents types de choix supplémentaires peuvent s'y greffer, et toujours l'exigence d'avoir un haut niveau de formation pour permettre au collégien d'aller au lycée dans les meilleures conditions. Le gouvernement devra se méfier des effets pervers d'un collège à la carte. Certains vont tout miser sur des jeunes formés en 3 ans et se forgeront vite la réputation d'être élitistes. Ceux-là ne devront pas renoncer à aider les élèves en difficulté et surtout ne pas les laisser évoluer dans des filières de relégation.
L'Etat va devoir se donner les moyens de ses ambitions et élever le niveau général d'éducation de la population. C'est une nécessité absolue. Surtout dans un contexte de mondialisation et de modification des technologies auxquelles nous devons constamment nous adapter. Actuellement, seuls 60% des plus de 18 ans ont le bac.

Xavier Darcos a promis aux syndicats d'attendre 2008 pour annoncer des engagements. Est-ce que sa déclaration augure d'un dialogue social difficile ?

- Le ministre de l'Education va très vite car il a la mission d'aller vite. Pour certains sujets, des consensus peuvent être rapides. J'ai pu observer que, dans un certain nombre de pays comme l'Autriche, les réformes en matière d'éducation étaient longues. La France doit prendre modèle sur ces pays. En matière d'éducation, les discussions débouchant sur un consensus sont indispensables, car elles mettent en place un système sur 20 ou 30 ans, dont vont profiter des milliers de jeunes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Romfirst le Ven 14 Sep 2007 - 22:14

Heureusement que j'ai déja mon bac.
Romfirst
Romfirst
Prend ses marques
Prend ses marques

Nombre de messages : 29
Age : 29
Localisation : Internat de LLG
Classe : HX4 ! -> MP*2
Date d'inscription : 10/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Invité le Ven 14 Sep 2007 - 22:29

Heureusement que je l'aurai avant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Adricles le Ven 14 Sep 2007 - 23:36

moi aussi

par contre on ne peut pas faire des épreuves de maths ou de physique commune S/L : ce serait la grosse catastrophe pour les uns ou le 20 assuré pour les autres...il y a une différence énorme qui se fait en 2 ans

je oense que c'est plutôt une mauvaise idée (et je ne suis pas spécialement de gauche)

pour revaloriser la L il vaut mieux empêcher les élèves qui ne sont bons ni en lettres ni en maths d'y aller, ie arrêter la pratique de la L poubelle (par exemple à LLG on a de vrais L)
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1701
Age : 28
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par The Dude le Sam 15 Sep 2007 - 13:19

Pour moi c'est vraiment une idée à la con. En fin de seconde, généralement, on connait a peu près les matières où on est fort, ainsi que celles où on l'est moins. Donc pourquoi ne pas se spécialiser, a partir du moment où on sait ce qu'on veut faire ?
The Dude
The Dude
Doyen
Doyen

Nombre de messages : 2699
Age : 27
Localisation : Palaiseau
Classe : 2nde1 -> S1 -> HX1 -> MP*3 -> X11
Date d'inscription : 03/09/2006

http://www.hx1.fr

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Romfirst le Sam 15 Sep 2007 - 14:55

De toute façon, dans le monde du travail, il est absolument impossible d'être omnipotent. Il est donc nécessaire de se spécialiser, et si elle ne se fait plus en 1ère elle se fera plus tard... Dans ce cas, le bac perdra encore plus de valeur, puisqu'il ne représentera plus la preuve d'un socle de savoir suffisant pour un quelconque travail.

De plus, ceci ne fera qu'augmenter la durée déjà longue des études, pour compenser les lacunes du 2aire... L'état devra donc payer plus longtemps avant d'avoir de jeunes actifs plus très frais, et pour compenser cette dépense il sera surement nécessaire de reculer la retraite...

M'enfin bon. Espérons.
Romfirst
Romfirst
Prend ses marques
Prend ses marques

Nombre de messages : 29
Age : 29
Localisation : Internat de LLG
Classe : HX4 ! -> MP*2
Date d'inscription : 10/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Invité le Sam 15 Sep 2007 - 15:01

je suis pour la suppression de la carte scolaire mais pas pour ça ! mdr

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par wcyberkq le Sam 15 Sep 2007 - 17:54

Razz generalement ceux qui vont en L sont ceux qui veulent eviter les maths donc...
wcyberkq
wcyberkq
Demi-pensionnaire
Demi-pensionnaire

Nombre de messages : 625
Age : 27
Localisation : Quelque part ds l'essonne
Classe : 1° 6
Date d'inscription : 04/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Macht le Dim 16 Sep 2007 - 20:38

Je suis plutôt pour: non, en seconde on ne sait pas forcément ce qu'on veut faire, je pouvais faire tout et suis entrée en L parce qu'il y avait des places à LLG et que je fuyais Stan: je m'en suis mordue les doigts.

Quel dommage que l'on ne puisse faire L option bio ou chimie (de la vraie, pas des cours ménagers) ou une option math égale à celles (les maths) des S. Cela revaloriserait en effet le bac L après lequel on ne peut faire que fac ou khâgne, et puis mm au lycée, si on aime bcp les sciences, c'es rageant de ne pouvoir en faire
Macht
Macht
Interne
Interne

Nombre de messages : 1684
Age : 31
Localisation : In the land of Mordor! In the cave of Moria!
Date d'inscription : 13/09/2007

http://www.shuradoo.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Invité le Dim 16 Sep 2007 - 20:42

Impossible, déjà que les cours de S prennent beaucoup de temps, alors des cours de L + des sciences de S seraient impossibles pour l'immense majorité des personnes... Surtout que notre bien aimé Président veut réduire le nombre de profs et doubler le nombre d'heures de sport...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Macht le Dim 16 Sep 2007 - 20:44

on pourrait avoir une seule (ou deux pour les plus solides) matières à choisir: Physique-Chimie OU Maths OU Bio
Macht
Macht
Interne
Interne

Nombre de messages : 1684
Age : 31
Localisation : In the land of Mordor! In the cave of Moria!
Date d'inscription : 13/09/2007

http://www.shuradoo.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Invité le Dim 16 Sep 2007 - 20:46

Et dans le fond, ceux qui font L sont ceux qui n'ont pas le niveau pour la S ou ceux qui veulent faire des études de lettre, alors je vois pas pourquoi on leur donnerait des options scientifiques en même temps...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Macht le Dim 16 Sep 2007 - 20:55

Ben parce qu'il y en a (comme moi et bcp à LLG) qui ont le niveau pour une (bonne) S, adorent la littérature et aiment les sciences, comme j'imagine qu'il existe aussi des S pas tt à fait incultes et illétrés (attention: humour!)

des hommes complets quoi!
Macht
Macht
Interne
Interne

Nombre de messages : 1684
Age : 31
Localisation : In the land of Mordor! In the cave of Moria!
Date d'inscription : 13/09/2007

http://www.shuradoo.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par lk le Dim 16 Sep 2007 - 20:57

Parce que comme le dit Maat:
"si on aime bcp les sciences, c'es rageant de ne pouvoir en faire"

Et moi j'y rajouterais l'inverse:
"Que c'est rageant de ne pas avoir un peu plus de matières littéraires dignes de ce nom, même en prépa scientifique!"

Me parle pas des cours de "français-philosophie" où l'on ne fait guère de philosophie mais où on apprend par contre à la lettre quels mots il faut mettre dans quel ordre dans une dissertation que tu aura besoin de faire juste quelques fois pour un concours puis plus jamais de ta vie (heureusement que mon prof de cet année n'est pas de ce genre).

Vraiment, la philo me manque en tant que matière scolaire.


Dernière édition par le Dim 16 Sep 2007 - 20:58, édité 1 fois
lk
lk
Demi-pensionnaire
Demi-pensionnaire

Nombre de messages : 679
Age : 31
Localisation : Là où je ne suis pas
Classe : Ancien MPSI-MP
Date d'inscription : 17/07/2006

http://www.helcaraxan.com

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Invité le Dim 16 Sep 2007 - 20:58

Bien ça le problème, pourquoi faire quelque chose pour une minorité ? Ca ne sert à rien vu que c'est une minorité. C'est le raisonnement de base. ^^ Perso, ça me dérange pas vu que j'aime pas les langues, mais c'est vrai que pour certains ça doit être frustrant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par lk le Dim 16 Sep 2007 - 20:59

Le truc c'est que tu parle que ce serait pour une minorité... mais n'oublie pas: la prépa est aussi une minorité (peut-être relativement grande, mais une minorité quand-même) au sein du système scolaire français.
lk
lk
Demi-pensionnaire
Demi-pensionnaire

Nombre de messages : 679
Age : 31
Localisation : Là où je ne suis pas
Classe : Ancien MPSI-MP
Date d'inscription : 17/07/2006

http://www.helcaraxan.com

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Invité le Dim 16 Sep 2007 - 21:00

Je parle uniquement du secondaire en ce qui me concerne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Adricles le Lun 17 Sep 2007 - 21:08

dans le secondaire les TS ont 3 heures de LV1, 2h de LV2, 4h de philo, 4h d'histoire (+ latin et /ou grec si affinités)

ça fait bcp plus d'heures de matières littéraires en S que d'heures de matières scientifiques (pas ou 2h d'options math je crois) en TL

comme les L ont en gros 10 h de moins que nous, on pourrait leur rajouter de la bio ou de la physique s'ils voulaient
Adricles
Adricles
Interne
Interne

Nombre de messages : 1701
Age : 28
Localisation : Paris
Classe : Vie active (X-Ponts)
Date d'inscription : 02/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par ******* le Lun 17 Sep 2007 - 21:45

@Adricles a écrit:comme les L ont en gros 10 h de moins que nous, on pourrait leur rajouter de la bio ou de la physique s'ils voulaient

Nan. Sans leur demander leur avis Mrgreen
*******
*******
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 182
Age : 28
Localisation : Paris
Classe : 0
Date d'inscription : 28/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Invité le Lun 17 Sep 2007 - 21:46

Dans ce cas là j'approuve farpaitement, c'est tout à fait admettable. Razz
Pas de LV2/philo obligatoire ou bien 6 heures de maths en L obligatoire par semaine. Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par c3lc1u5 le Lun 17 Sep 2007 - 21:47

admettable ... Rolling Eyes j'espère que c'est de la dérision ^^ *mitto, is, ere, misi, missum*
c3lc1u5
c3lc1u5
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4687
Age : 50
Localisation : raphael@PC*3:~$
Classe : Seconde 3 ----> S1 ----> HX6 ----> PC*3
Date d'inscription : 04/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Invité le Lun 17 Sep 2007 - 21:48

C'est inadmettable et inacceptible que tu critiques mon orthographe de la sorte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par peace le Lun 17 Sep 2007 - 22:38

Mais voyons! S'il font L, c'est justement parce qu'ils ne veulent plus faire de sciences, mais se concentrer sur les matières littéraires. A vous écoutez tout le monde doit faire S.
peace
peace
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1288
Age : 28
Classe : PP1 - St Antoine
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Invité le Lun 17 Sep 2007 - 22:58

C'est pas nous qui avons dis ça, c'est un L. Very Happy Et nous on a qu'à pas faire de matières littéraires.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Macht le Lun 17 Sep 2007 - 23:00

Ben non, c'est pas ça du tout!

Et pour Zoucan: ce que tu dis sur la minorité dont on se fout, c'est ironique non? si non, c'est assez grave, mais je pense que oui, c'est (rassure-moi quand mm parce que j'ai une idée derrière la tête)

et dans l'utopie: purquoi tt le monde n'aurait pas un quotat d'heures à remplir avec les matières de son choix, un peu comme en fac en plus rigoureux, et avec + d'heures de cours?
Macht
Macht
Interne
Interne

Nombre de messages : 1684
Age : 31
Localisation : In the land of Mordor! In the cave of Moria!
Date d'inscription : 13/09/2007

http://www.shuradoo.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Réforme du Bac Empty Re: Réforme du Bac

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum