Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 273 le Dim 31 Déc 2017 - 23:49
Derniers sujets
» Écoles après la prépa
les livres à lire (bis) EmptyMer 2 Oct 2019 - 10:37 par prrqrs

» Soumissions pull de classe 2nde 2 2019-20
les livres à lire (bis) EmptyLun 23 Sep 2019 - 0:53 par Sabrina

» Classe
les livres à lire (bis) EmptyMer 4 Sep 2019 - 15:20 par ClaraS

» La cantine, comment ça marche?
les livres à lire (bis) EmptyMar 3 Sep 2019 - 22:03 par Loufoqua_lovegood

» Manque dans l'emploi du temps ?
les livres à lire (bis) EmptyMar 3 Sep 2019 - 21:59 par Loufoqua_lovegood

» Aide Maths
les livres à lire (bis) EmptyMar 3 Sep 2019 - 17:16 par Enattentedunpseudogénial

» DS de maths et de physique de seconde
les livres à lire (bis) EmptyMar 3 Sep 2019 - 15:43 par NulEnMaths

» Déroulement de la rentrée
les livres à lire (bis) EmptyVen 30 Aoû 2019 - 21:16 par Loufoqua_lovegood

» ECHANGE linguistique/ VOYAGE
les livres à lire (bis) EmptyVen 30 Aoû 2019 - 21:14 par Loufoqua_lovegood

Les posteurs les plus actifs du mois
prrqrs
les livres à lire (bis) Emptyles livres à lire (bis) 355487violetcrayonles livres à lire (bis) Empty 

Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Site de la MDL


page facebook
Conseil de Vie Lycéenne

page facebook

Lycée Louis le Grand


site officiel
Journal du Lycée

page facebook

les livres à lire (bis)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty les livres à lire (bis)

Message par miss mushroom le Ven 4 Aoû 2006 - 19:52

bon alors, je vous dévoile une de mes idées géniales lol Razz


ca pourrait etre pas mal si on partageait les notes sur les livres qu'on a à lire nan? (l'union fait la force, on serait pas obligés de tout lire quoi...)

enfin en tout cas, moi j'ai pris des notes sur un amour de swann donc si qqn est interessé, je veux bien les envoyer Cool
mais ce qui m'intéresserait, personnellement, égocentriquement et nombrilistiquement, ca serait des notes sur malebranche (comment ca personne la lu? mais fo vous y mettre les gars!! tongue ), ou sur les lectures complémentaires (en gros si qqn a lu du coté de chez swann en entier ou bien la fin de don quichotte...)

voila, solidarité oblige, les livres du coeur.... Laughing

merci pour les petits enfants qui meurent de faim (okay, je me cache)
miss mushroom
miss mushroom
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 143
Age : 31
Localisation : france :-( singapour i lov u!!)
Classe : MP*1
Date d'inscription : 03/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par GreatHyde le Ven 4 Aoû 2006 - 20:58

Héhé moi ça m'intéresserait bien ^^ (j'ai pas pris de véritables notes pour Proust... au départ, j'ai bien essayé, mais l'histoire est tellement captivante!! Laughing )... Mais pour Malebranche, faudra p't-être que je m'y mette...
GreatHyde
GreatHyde
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 227
Age : 30
Localisation : En train de glander...
Classe : MPSI 2~
Date d'inscription : 30/06/2006

http://orangeka.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par mister_jones le Sam 5 Aoû 2006 - 13:55

Tout à fait OK. Il est jamais trop tôt pour envisager comment on va s'organiser dans notre boulot Smile
mister_jones
mister_jones
Nouvel élève
Nouvel élève

Nombre de messages : 22
Age : 30
Localisation : Houilles, Yvelines
Classe : MPSI 1
Date d'inscription : 18/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Xav le Sam 5 Aoû 2006 - 22:29

lol faudrait que je commence Malebranche j'ai même pas osé l'ouvrir...
Xav
Xav
Prend ses marques
Prend ses marques

Nombre de messages : 66
Age : 30
Localisation : LLG
Classe : MP*1
Date d'inscription : 25/07/2006

http://fdex.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Grand Ric le Sam 5 Aoû 2006 - 23:10

J'ai aucune note sur Proust, et je ne compte pas en prendre, mais j'aime beaucoup Very Happy
Grand Ric
Grand Ric
Emménage
Emménage

Nombre de messages : 1282
Age : 29
Localisation : Amorino
Classe : Oui
Date d'inscription : 09/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par elda le Sam 5 Aoû 2006 - 23:18

je l'ai enfin commencé Proust, c'est un cauchemar ce livre, les phrases de 15 lignes voir plus... et puis il se passe rien, il parle pour rien dire, c'est trop ennuyant.
elda
elda
Squatte la cafet'
Squatte la cafet'

Nombre de messages : 262
Age : 31
Localisation : Pas-de-Calais
Classe : HX4
Date d'inscription : 17/07/2006

http://www.maths-express.com/elda/index.php

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par miss mushroom le Dim 6 Aoû 2006 - 14:01

ah moi j'ai bien aimé (mais je suis bizarre, oublions donc lol)
si vous voulez en tout cas, j'ai pris des notes donc si vous les voulez, envoyez un mp et je vous les envoie par mail...
sinon, si vous avez des notes sur autre chose, envoyez, ca peut toujours servir...
miss mushroom
miss mushroom
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 143
Age : 31
Localisation : france :-( singapour i lov u!!)
Classe : MP*1
Date d'inscription : 03/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par emmo le Dim 6 Aoû 2006 - 21:26

oki pour partager les notes Mrgreen mais j'en ai pas héhé*rire de françois Hollande façon guignols*
j'ai souligné les phrases importantes... par contre, je veux bien vous donner mes analyses mais ça n'a pas grand intérêt...(mauvais en français)
emmo
emmo
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 1127
Age : 30
Localisation : When I die, I\'ll go to heaven because I\'ve served my time in HeLLG
Classe : avec pomy
Date d'inscription : 29/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Pélagia Tusken le Jeu 10 Aoû 2006 - 13:52

J'ai eu exactement la même idée que toi mais j'avais la flemme de la poster et ensuite j'ai oublié Laughing
Bon pour Malebranche je veux bien me sacrifier, promis je posterai (ou alors j'enverrai aux intéressés si vous préférez) un joli résumé des idées (beurk) de cet auteur...
Quant aux lectures complémentaires, j'ai un peu fouiné dans la République de Platon : c'est pas d'un intérêt énorme, puisque le mot "imagination" en lui même doit apparaître 3 ou 4 fois et sans vraiment de définition (à chaque fois dans une liste des différentes capacités de l'esprit je crois, et l'"imagination" étant reléguée à la médiocre troisième position)
J'ai aussi tenté "Lancelot ou le chevalier de la charrette" et franchement... autant regarder Kaamelott on s'ennuie moins Very Happy
Pélagia Tusken
Pélagia Tusken
Prend ses marques
Prend ses marques

Nombre de messages : 55
Age : 30
Localisation : au sommet d'une tour
Classe : MP*2
Date d'inscription : 03/07/2006

http://eclairsauchoco.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par elda le Sam 12 Aoû 2006 - 15:52

en fait il est bien un amour de swann (je l'ai pas tout à fait fini mais...), c'est juste le début qui doit être long et pas top interessant, mais après c'est bien, je retire ce que j'ai dit Smile
elda
elda
Squatte la cafet'
Squatte la cafet'

Nombre de messages : 262
Age : 31
Localisation : Pas-de-Calais
Classe : HX4
Date d'inscription : 17/07/2006

http://www.maths-express.com/elda/index.php

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par emmo le Lun 14 Aoû 2006 - 22:39

Don Quichotte c'est l'inverse: au début c'est bien puis après y a un passage creux... DQ le premier héros anar Very Happy Mrgreen Very Happy pouvoir de l'imagination: s'affranchir de son surmoi (au sens freudien) pour adapter à la réalité le roman
Cervantès ou Le roman dans le roman (histoire à tiroirs)
on peut expliquer le fait que par exemple DQ libère ces prisonniers par le fait que Cervantès, venant d'une famille juive convertie au christiannisme ait été emprisonné car sous le règne de Philippe II commence une persécution des juifs convertis pour les chasser et il a été donc emprisonné et vendu comme esclave à Alger... (je continuerai un jour...)
emmo
emmo
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 1127
Age : 30
Localisation : When I die, I\'ll go to heaven because I\'ve served my time in HeLLG
Classe : avec pomy
Date d'inscription : 29/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par lk le Mar 15 Aoû 2006 - 12:39

franchement (et je ne plaisante vraiment pas) je ne vois pas du tout ce que vous avez tous contre Malebranche.... il est pas vraiment indigeste je trouve et même si je ne suis pas d'accord avec ses idées sur tous les points à cause de certains contre-sens qu'il fait il a le mérite de bien entartiner un peu sur l'imagination et son opposition à la recherche de la Vérité.

C'est seulement vers la fin de la deuxième partie à lire que je le trouve assez marrant puisqu'il y massacre à la tronconneusse certains auteurs parce qu'il trouve que ceux-ci font des erreurs d'égocentrisme ou que ceux-ci ne parlent pour rien dire même si Malebranche le fait lui-même aussi en parlant d'eux.
lk
lk
Demi-pensionnaire
Demi-pensionnaire

Nombre de messages : 679
Age : 31
Localisation : Là où je ne suis pas
Classe : Ancien MPSI-MP
Date d'inscription : 17/07/2006

http://www.helcaraxan.com

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par emmo le Mar 15 Aoû 2006 - 15:42

Helcaraxan a écrit:marrant puisqu'il y massacre à la tronconneusse
chouette un livre hollywoodien Very Happy enfin de l'action de la vraie!!!!! Very Happy
emmo
emmo
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 1127
Age : 30
Localisation : When I die, I\'ll go to heaven because I\'ve served my time in HeLLG
Classe : avec pomy
Date d'inscription : 29/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Invité le Jeu 17 Aoû 2006 - 2:56

J'ai adoré à la folie "Un amour de Swann". Voilà, c'est dit, maintenant vous pouvez me lyncher Gloups

Pour ce qui est des notes: j'ai juste retapé les fragments que j'ai le plus aimé (je fais toujours ça depuis il y a un an indépendamment de l'intêret scolaire du livre, car ma mémoire de ptit poisson fait que sinon j'ai l'impression de rien avoir lu dans ma vie). C'est donc subjectif, sans aucun rapport avec le thème de l'année et sans aucune utilité pour la prépa, mais j'ai pas de problème pour les partager. J'hésite à le poster sur le forum car c'est quand même 4 pages de Word......

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Grand Ric le Jeu 17 Aoû 2006 - 6:54

Je dirais pas que c'est LE livre du millenaire, mais honnetement, Proust, c'est joliment ecrit et l'histoire n'est pas mauvaise. Je suis d'accord que Combray est une partie un peu plus lente que le reste, mais c'est quand meme chouette (je renvoie au passage de la madeleine poste dans le topic "prose" Wink)
Grand Ric
Grand Ric
Emménage
Emménage

Nombre de messages : 1282
Age : 29
Localisation : Amorino
Classe : Oui
Date d'inscription : 09/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par GreatHyde le Jeu 17 Aoû 2006 - 14:17

O_o! (super la réaction...) Nan franchement, c'est possible! Comment peut-on aimer Proust?! C'est illisible ce truc-là ^^ Bon, je dis pas qu'il y a pas quelques petits passables qui, de temps en temps, peuvent paraître plus ou moins intéressants... et encore Very Happy
GreatHyde
GreatHyde
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 227
Age : 30
Localisation : En train de glander...
Classe : MPSI 2~
Date d'inscription : 30/06/2006

http://orangeka.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par miss mushroom le Jeu 17 Aoû 2006 - 19:39

Jordi, je suis tout à fait d'accord avec toi, un amour de swann c'était ma-gni-fique!!! (mais bon, javoue que j'ai pas lu du coté de chez swann en entier lol)
bah moi j'ai des notes dessus, mais je serais bien intéressée par les fragments, donc si tu pe me les envoyer par mail, ou sur msn, et jve bien tenvoyer mes notes aussi lol
(au passage, jles envoie à tlm, donc si yen a que ca intéresse...)
miss mushroom
miss mushroom
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 143
Age : 31
Localisation : france :-( singapour i lov u!!)
Classe : MP*1
Date d'inscription : 03/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Invité le Jeu 17 Aoû 2006 - 20:35

Pas de problème, mais comme je ne suis pas un grand utilisateur du mail je posterai ici ^^

Voici mes fragments favoris, il en manque trois que je ne retrouve plus et que j'ai pas envie de rechercher à l'instant. Je reprécise pour n'induire personne en erreur qu'ils ne sont pas rattachés au sujet mais au plaisir qu'ils m'ont proccuré pour des raisons qui varient selon le fragment.

« De même que ce n’est pas à un autre homme intelligent qu’un homme intelligent aura peur de paraître bête, ce n’est pas par un grand seigneur, c’est par un rustre, qu’un homme élégant craindra de voir son élégance méconnue ».

« Swann lui, ne cherchait pas à trouver jolies les femmes avec qui il passait son temps, mais à passer son temps avec les femmes qu’il avait trouvées jolies d’abord. »

« Mais à l’âge déjà un peu désabusé dont approchait Swann, et où l’on sait se contenter d’être amoureux sans trop exiger de réciprocité, ce rapprochement des cœurs, s’il n’est plus comme dans la première jeunesse le but vers lequel tend nécessairement l’amour, lui reste uni en revanche par une association d’idées si forte, qu’il peut en devenir la cause s’il se présente avec lui. Autrefois on rêvait de posséder le cœur de la femme dont on était amoureux ; plus tard sentir qu’on possède le cœur d’une femme peut suffire à vous en rendre amoureux. Ainsi, à l’âge où il semblerait, comme on cherche surtout dans l’amour un plaisir subjectif, que la part du goût pour la beauté d’une femme devrait y être plus grande, l’amour peut naître – l’amour le plus physique – sans qu’il y ait eu, à sa base, de désir préalable. À cette époque de la vie, on a déjà été atteints plusieurs fois par l’amour ; il n’évolue plus seul suivant ses propres lois inconnues et fatales, devant notre cœur étonné et passif. Nous venons à son aide, nous le faussons par la mémoire, par la suggestion. En reconnaissant l’un de ses symptômes, nous nous rappelons, nous faisons renaître les autres. Comme nous possédons sa chanson, gravée en nous toute entière, nous n’avons pas besoin qu’une femme nous en dise le début – rempli par l’admiration qu’inspire la beauté- pour en trouver la suite. Et si elle commence au milieu – là où les cœurs se rapprochent, où l’on parle de n’exister plus que l’un pour l’autre- nous avons déjà assez l’habitude de cette musique pour rejoindre notre partenaire là où elle nous attend. »

Swann écoute chez les Verdurin une pièce de musique qui lui avait ému mais qu’il avait oubliée :

« Peut être est-ce parce ......sa vie. »

(ici j'ai eu la flemme de tout retapper, surtout que j'ai ensuite découvert une édition électronique du bouquin et que ça m'a frustré!)

Swann pense à la pièce musicale du fragment précédent, l’ayant écoutée avec Odette :

« Et même, souffrant de songer, au moment où elle passait si proche et pourtant à l’infini, que tandis qu’elle s’adressait à eux, elle ne les connaissait pas, il regrettait presque qu’elle eût une signification, une beauté intrinsèque et fixe, étrangère à eux, comme en des bijoux donnés, ou même en des lettres écrites par une femme aimée, nous en voulons à l’eau de la gemme et aux mots du langage, de ne pas être faits uniquement de l’essence d’une liaison passagère et d’un être particulier. »
« Quoi qu’il en soit, et peut être parce que la plénitude d’impressions qu’il avait depuis quelque temps, et bien qu’elle lui fût venue plutôt avec l’amour de la musique, avait enrichi même son goût pour la peinture, le plaisir fut plus profond – et devait exercer sur Swann une influence durable -, qu’il trouva à ce moment là dans la ressemblance d’Odette avec la Zéphora de ce Sandro di Mariano auquel on donne plus volontiers son surnom populaire de Botticelli depuis que celui-ci évoque au lieu de l’œuvre véritable du peintre l’idée banale et fausse qui s’en est vulgarisée. Il n’estima plus le visage d’Odette selon la plus ou moins bonne qualité de ses joues et d’après la douceur purement carnée qu’il supposait devoir leur trouver en les touchant avec ses lèvres si jamais il osait l’embrasser, mais comme un écheveau de lignes subtiles et belles que ses regards dévidèrent, poursuivant la courbe de leur enroulement, rejoignant la cadence de la nuque à l’effusion des cheveux et à la flexion des paupières, comme en un portrait d’elle en lequel son type devenait intelligible et clair. Il la regardait ; un fragment de la fresque apparaissait dans son visage et dans son corps, que dès lors il chercha toujours à y retrouver, soit qu’il fût auprès d’Odette, soit qu’il pensât seulement à elle ; et, bien qu’il ne tînt sans doute au chef d’œuvre florentin que parce qu’il le retrouvait en elle, pourtant cette ressemblance lui conférait à elle aussi une beauté, la rendait plus précieuse. «

Swann cherche Odette qu’il aurait du retrouver chez les Verdurin, mais qui est allée chez Prévost prendre un chocolat.

« Il comptait le temps qu’il mettait, ajoutait quelques secondes à toutes les minutes pour être sur de ne pas les avoir faites trop courtes, ce qui lui eut laissé croire plus grande qu’elle n’était en réalité sa chance d’arriver assez tôt et de trouver encore Odette. Et à un moment, comme un fiévreux qui vient de dormir et qui prend conscience de l’absurdité des rêvasseries qu’il ruminait sans se distinguer nettement d’elles, Swann tout d’un coup aperçut en lui l’étrangeté des pensées qu’il roulait depuis le moment où on lu avait dit chez les Verdurin qu’Odette était déjà partie, la nouveauté de la douleur au cœur dont il souffrait, mais qu’il constata seulement comme s’il venait de s’éveiller. Quoi ? toute cette agitation parce qu’il ne verrait Odette que demain, ce que précisément il avait souhaité, il y a une heure, en se rendant chez Mme Verdurin! Il fut bien obligé de constater que dans cette même voiture qui l’emmenait chez Prévost il n’était plus le même, t qu’il n’était plus seul, qu’un être nouveau était la avec lui, adhérent, amalgamé à lui duquel il ne pourrait peut-être pas se débarrasser, avec qui il allait être obligé d’user des ménagements comme avec un maître ou avec une maladie. »

« De tous les modes de production de l’amour, de tous le agents de dissémination du mal sacré, il est bien l’un des plus efficaces, ce grand souffle d’agitation qui parfois passe sur nous. Alors l’être avec qui nous nous plaisons à ce moment là, le sort en est jeté, c’et lui que nous aimerons. Il n’est même pas besoin qu’il nous plût jusque-là plus ou même autant que d’autres. Ce qu’il fallait, c’est que notre goût pour lui devînt exclusif. Et cette condition-là est réalisée quand – à ce moment où il nous fait défaut – à la recherche des plaisirs que son agrément nous donnait, s’est brusquement substitué en nous un besoin anxieux, qui a pour objet cet être même, un besoin absurde, que les lois de ce monde rendent impossible à satisfaire et difficile à guérir – le besoin insensé et douloureux de le posséder »

« Les êtres nous sont d’habitude si indifférents que, quand nous avons mis dans l’un d’eux de telles possibilités de souffrance et de joie pour nous, il nous semble appartenir à un autre univers, il s’entoure de poésie, il fait de notre vie comme une étendue émouvante où il sera plus ou moins rapproché de nous. »

« Il sentait bien que cet amour, c’était quelque chose qui ne correspondait à rien d’extérieur, de constatable par d’autres que lui ; il se rendait compte que les qualités d’Odette ne justifiaient pas qu’il attachât tant de prix aux moments passés auprès d’elle [….] De sorte que ces parties de l’âme de Swann où la petite phrase avait effacé le souci des intérêts matériels, les considérations humaines et valables pour tous, elle les avait laissés vacantes et en blanc, et il était libre d’y inscrire le nom d’Odette.[…] À voir le visage de Swann pendant qu’il écoutait la phrase, on aurait dit qu’il était en train d’absorber un anesthésique qui donnait plus d’amplitude à sa respiration. […] Grand repos, mystérieuse rénovation pour Swann – pour lui dont les yeux, quoique délicats amateurs de peinture, dont l’esprit, quoique fin observateur des mœurs, portaient à jamais la trace indélébile de la sécheresse de sa vie – de se sentir transformé en une créature étrangère à l’humanité, aveugle, dépourvue de facultés logiques, presque une fantastique licorne, une créature chimérique ne percevant le monde que par l’ouïe. Et comme dans la petite phrase il cherchait cependant un sens où son intelligence ne pouvait descendre, quelle étrange ivresse il avait à dépouiller son âme la plus intérieure de tous les secours du raisonnement et à la faire passer seule dans le couloir, dans le filtre obscur du son ! »

« …ce qui parlait à son imagination, ce n’était pas la pratique du désintéressement, c’en était le vocabulaire ».

« Comme si ça avait été une douleur physique, les pensées de Swann ne pouvaient pas l’amoindrir ; mais du moins la douleur physique, parce qu’elle est indépendante de la pensée, la pensée peut s’arrêter sur elle, constater qu’elle a diminué, qu’elle a momentanément cessé. Mais cette douleur-là, la pensée, rien qu’en se la rappelant, la recréait. Vouloir n’y pas penser, c’était y penser encore, en souffrir encore. »
« De sorte qu’il en arrivait à regretter chaque plaisir qu’il goûtait près d’elle, chaque caresse inventée et dont il avait eu l’imprudence de lui signaler la douceur, chaque grâce qu’il lui découvrait, car il savait qu’un instant après, elles allaient enrichir d’instruments nouveaux son supplice. »

« Certes quand Odette venait de faire quelque chose qu’elle ne voulait pas révéler, elle le cachait bien au fond d’elle-même. Mais dès qu’elle se trouvait en présence de celui à qui elle voulait mentir, un trouble la prenait, toutes ses idées s’effondraient, ses facultés d’invention et de raisonnement étaient paralysées, elle ne trouvait plus dans sa tête que le vide, il fallait pourtant dire quelque chose, et elle rencontrait à sa portée précisément la chose qu’elle avait voulu dissimuler et qui, étant vraie, était seule restée là. Elle en détachait un petit morceau, sans importance par lui-même, se disant qu’après tout c’était mieux ainsi puisque c’était un détail vérifiable qui n’offrait pas les mêmes dangers qu’un détail faux. « Ça du moins, c’est vrai, se disait-elle, c’est toujours autant de gagné, il peut s’informer, il reconnaîtra que c’est vrai, ce n’est toujours pas ça qui me trahira.» Elle se trompait, c’était cela qui la trahissait, elle ne se rendait pas compte que ce détail vrai avait des angles qui ne pouvaient s’emboîter que dans les détails contigus du fait vrai dont elle l’avait arbitrairement détaché et qui, quels que fussent les détails inventés entre lesquels elle le placerait, révéleraient toujours par la matière excédante et les vides non remplis, que ce n’était pas d’entre ceux-là qu’il venait. »

« C’est que Swann arrivait à un âge dont la philosophie –[…]- n’est déjà plus celle de la jeunesse, mais une philosophie positive, presque médicale, d’hommes qui au lieu d’extérioriser les objets de leurs aspirations, essayent de dégager de leurs années déjà écoulées un résidu fixe d’habitudes, de passions qu’ils puissent considérer en eux comme caractéristiques et permanentes et auxquelles, délibérément, ils veilleront d’abord que le genre d’existence qu’ils adoptent puisse donner satisfaction. » (J'aime particulièrement cette dernière, elle explique quelquechose que je suis censé devoir comprendre en raison de mon âge: le comportement des adultes, et que je ne comprends presque jamais. En gros elle dit "les adultes sont des gens qui ont compris que le bonheur ne consiste pas à faire ce que l'on aime avoir ce que l'on veut etc.. mais vouloir ce que l'on a et aimer ce que l'on fait. ")

"Considérant son mal avec autant de sagacité que s’il se l’était inoculé pour en faire l’étude, il se disait que, quand il serait guéri, ce que pourrait faire Odette lui serait indifférent. Mais du sein de son état morbide, à vrai dire, il redoutait à l’égal de la mort une telle guérison, qui eût été en effet la mort de tout ce qu’il était actuellement. »

je dis pas qu'il y a pas quelques petits passables qui, de temps en temps, peuvent paraître plus ou moins intéressants... et encore

Very Happy c'est drôle tu as eu un lapsus révélateur: au lieu de "passages" tu as dit "passables", il reste plus qu'à dire "prout" au lieu de Proust et je t'envoie direct te faire psychanalyser Mrgreen

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Xav le Ven 18 Aoû 2006 - 23:15

Shocked

dis t'as fait un copier-coller sur une version du livre disponible sur le net ? parceque si t'as tout tappé je te dis chapeau ! t'as trop eu la motivation ^^
ou sinon en scannant avec reconnaissance des caractères mais bon...
Xav
Xav
Prend ses marques
Prend ses marques

Nombre de messages : 66
Age : 30
Localisation : LLG
Classe : MP*1
Date d'inscription : 25/07/2006

http://fdex.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Invité le Sam 19 Aoû 2006 - 0:42

Les premiers fragments sont retapés par moi même, quand la longueur des phrases de Proust est devenue écouerante à recopier j'ai cherché une édition sur le net. Oui moi aussi ça m'a fait une drôle d'impression en le voyant sur le forum, du genre c'est moi qui a fait ça ? Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Ilia' le Sam 19 Aoû 2006 - 12:12

J'ai commence a lire Proust, et je dois avouer que je rame un peu - un peu beaucoup meme... les phrases de dix lignes que tu dois lire jusqu'au bout pour comprendre ou est le sujet et ou est le verbe, c'est VRAIMENT relou, surtout quand TOUTES les phrases sont comme ca !

Ilia'
Prend ses marques
Prend ses marques

Nombre de messages : 73
Age : 30
Localisation : A329
Classe : HX3 (tôôôôrche)
Date d'inscription : 05/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par elda le Sam 19 Aoû 2006 - 18:07

voilà c'est de ça dont je me plaignais, heureusement au bout de pls pages tu prends un peu l'habitude, ou bien tu cherches plus à comprendre,lol, et c'est aussi "plus mieux" Smile
elda
elda
Squatte la cafet'
Squatte la cafet'

Nombre de messages : 262
Age : 31
Localisation : Pas-de-Calais
Classe : HX4
Date d'inscription : 17/07/2006

http://www.maths-express.com/elda/index.php

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Pélagia Tusken le Sam 19 Aoû 2006 - 18:32

Personne qui veut de mon résumé de Malebranche ? Qu'est-ce qu'ils sont sérieux les taupins à lire leurs livres Very Happy !
Non pour être totalement honnête, je n'ai pas réussi à le faire jusqu'au bout... disons même que j'ai dû faire moins d'1/3... mais au cas où ça intéresserait quelqu'un Wink
Pélagia Tusken
Pélagia Tusken
Prend ses marques
Prend ses marques

Nombre de messages : 55
Age : 30
Localisation : au sommet d'une tour
Classe : MP*2
Date d'inscription : 03/07/2006

http://eclairsauchoco.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Invité le Sam 19 Aoû 2006 - 20:10

eh bien ! Il y a des motivés !
En ce qui me concerne, j'ai fini malebranche, proust . Donquichotte sera terminé demain inchallah.
J'ai acheté un profil sur les puissances de l'imagination pour ne pas m'embrouiller trop la tête.
Et vous, où en êtes-vous ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par GreatHyde le Sam 19 Aoû 2006 - 22:07

J'entame Don Quichotte (ou plutôt Chiquotte lol... au fait, ça se prononce comment ce truc-là? A la française ou à l'espagnolaise?)

C'est grave ce bouquin ^^ (mes notes aussi d'ailleurs, chais pas, ça m'inspire ce genre de livre... Par exemple pour le chapitre sur les livres de chevalerie : 'Assassinage de livres en masse... avec plusieurs exécution d'innocents snif'... tongue )
GreatHyde
GreatHyde
A l'aise
A l'aise

Nombre de messages : 227
Age : 30
Localisation : En train de glander...
Classe : MPSI 2~
Date d'inscription : 30/06/2006

http://orangeka.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

les livres à lire (bis) Empty Re: les livres à lire (bis)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum