Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités

Zolala

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 232 le Mar 1 Mar 2011 - 14:02
Derniers sujets
» Présentation
Aujourd'hui à 12:00 par MatteoV

» Travail vs Activité extra-scolaires vs LLG
Aujourd'hui à 11:21 par Nono_974

» Présentation tardive
Lun 21 Aoû 2017 - 12:25 par Enattentedunpseudogénial

» Liste des fournitures en 2nde
Sam 19 Aoû 2017 - 12:35 par Léag

» DS de maths et de physique de seconde
Ven 18 Aoû 2017 - 23:51 par Intuition

» Flood 2.0
Ven 18 Aoû 2017 - 16:43 par Enattentedunpseudogénial

» Déjeuner de pré-rentrée 2017-2018
Mar 15 Aoû 2017 - 18:45 par Enattentedunpseudogénial

» Fournitures ?
Sam 12 Aoû 2017 - 11:19 par Pas de pseudo

» LLG vaut-il vraiment le coup?
Sam 5 Aoû 2017 - 22:29 par Petitepoupoune

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Site de la MDL


page facebook
Conseil de Vie Lycéenne

page facebook

Lycée Louis le Grand


site officiel
Journal du Lycée

page facebook

Poupou

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Poupou

Message par ArthurF le Dim 15 Mar 2009 - 12:11

Ouais, je sais Crying or Very sad

Bon, j'exagère sans doute un peu, disons que c'est pas très rock comme musique, si ça peut clarifier ma pensée ^^

Remets-moi un coup de fouet, stp... Mrgreen
avatar
ArthurF
Squatte la cafet'
Squatte la cafet'

Nombre de messages : 425
Age : 27
Localisation : Paris
Classe : HX3 > MP*4 > ECP 2013
Date d'inscription : 10/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poupou

Message par Ménalque le Lun 16 Mar 2009 - 16:48

@Arcos a écrit:Enfin il est rarement marqué " au temps suspend ton vol" à la une des journaux, pour "Big Brother is watching you" ça arrive : il est donc une référence, puisque cité sans avoir besoin de préciser l'auteur

Exemple absolument raté! Comme la France rentre dans le commandement de l'Otan, tous les journaux nous sortent le triste jeu de mots Otan, suspends ton vol, sans même préciser la formle de départ, ce qui prouve qu'on est censé la connaître.

Pour Arendt et Orwell, tout dépend de quel point de vue on part: si c'est du quotidien, il est vrai qu'Orwell est plus connu qu'Arendt. Mais si on part sur une discussion plus poussé, la référence d'Arendt est incontournable.

Ensuite, que vois-je ?

Ô temps! Suspends ton vol, et vous, heures propices!
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours!


Mièvre ? En quoi cette incitation au Carpe diem, qui nous rappelle et nous frappe d'angoisse devant la fuite du temps, devant un passé qui ne reviendra jamais est-elle mièvre ? En quoi cette apologie du sentiment d'urgence associé au bonheur est-elle mièvre ?
avatar
Ménalque
Interne
Interne

Nombre de messages : 2442
Age : 24
Localisation : Limbes hantées par des diables d'éther
Date d'inscription : 16/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poupou

Message par Loutre le Lun 16 Mar 2009 - 19:44

Euh... c'est vrai que "mièvre" n'est peut-être pas le mot exact (comme quoi c'est pas une bonne idée de poster sur un forum vers minuit après un dm de physique...).

Cependant, cette "apologie du sentiment d'urgence associé au bonheur" ne me touche pas du tout, et je la trouve même assez grandiloquente pour ne pas dire grand chose d'intéressant.

Bon, après, peut-être que je n'aime pas simplement parce que la fuite du temps ne m'angoisse pas beaucoup...
avatar
Loutre
Interne
Interne

Nombre de messages : 1921
Age : 26
Localisation : Variable
Classe : LLG --> ENS Lyon --> Agreg --> M2 --> Thèse !
Date d'inscription : 25/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poupou

Message par The Dude le Lun 16 Mar 2009 - 19:51

@Ménalque a écrit:cette incitation au Carpe diem, qui nous rappelle et nous frappe d'angoisse devant la fuite du temps, devant un passé qui ne reviendra jamais
Euuuuuuh ou pas.
avatar
The Dude
Doyen
Doyen

Nombre de messages : 2704
Age : 25
Localisation : Palaiseau
Classe : 2nde1 -> S1 -> HX1 -> MP*3 -> X11
Date d'inscription : 03/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.hx1.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poupou

Message par Ménalque le Mer 18 Mar 2009 - 16:27

@The Dude a écrit:
@Ménalque a écrit:cette incitation au Carpe diem, qui nous rappelle et nous frappe d'angoisse devant la fuite du temps, devant un passé qui ne reviendra jamais
Euuuuuuh ou pas.

Surtout pas. Cool Il était évident que je faisais dans la surenchère gratuite... Et bien entendu, c'est trop grandiloquent. Mais le message de fond reste assez similaire.
avatar
Ménalque
Interne
Interne

Nombre de messages : 2442
Age : 24
Localisation : Limbes hantées par des diables d'éther
Date d'inscription : 16/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poupou

Message par Eimear Quinn le Mer 18 Mar 2009 - 18:16

Il est temps de répondre.
Je ne conteste pas l'importance d'Orwell. J'aimerais juste en montrer les limites.

Qu'Orwelle soit une référence est incontestable. Mais déjà on peut percevoir les limites de cette référence. Le véritable modèle de contre-utopie n'est pas 1984 qui date de 1949 ni même de Animal farm qui date de 1945 mais plutôt pour le monde moderne il s'agit de l'excellent Brave New World d'Huxley qui lui date de 1932 et d'avant la seconde guerre mondiale donc (bon je ne parlerai pas du mythe de l'Atlantide dans le Timée de Platon mais les gens ici savent que je suis platonicien et feront eux-mêmes les rapprochements). On voit donc qu'Orwell n'a en rien établit les bases de la contre utopie : Orwell avait connaissance de l'oeuvre d'Huxley même s'il ne l'avait pas lue (ce qui reste invraissemblable).


Mais pour rester plus littéraire, en relisant pour vous faire plaisir son essai "Prevention of Literature" de 1946, je remarque facilement une écriture lourde et maladroite. en deux pragraphes j'ai compté quatre "sort of", trois "kind of", deux "probably" et un "presumably". Sur 30 lignes, cela revient à dire qu'il écrit pour ne rien dire. Il y a une envie réelle de polémique, de provoquer, mais au final aucun argument n'est clair car il les ruine de l'intérieur par un pronostic mièvre (là on peut le dire) et sans fondement sur le sort de la littérature dans un état totalitaire. A croire qu'il a oublié l'énorme effort de la résistance allemande qui pour beaucoup s'appuyer sur les écrits justement. Sans parler des nombreux intellectuels russes qui déjà commençaient à tirer sur la sonnette d'alarme. Quand ensuite il évoque le sort de la littérature plus ou moins identique chez les états démocratiques c'en est risible. Il évoque l'absence de créativité artistique par l'exemple des entreprises qui vendent des histoires préfabriquées. C'est grotesque puisque cela reste un phénomène ultra minoritaire et s'il y a bien une perversion du monde littéraire par les "grosses productions" il est plutôt à chercher du côté du désir de l'âme humaine que d'une certaine "mécanisation" (son grand thème) de l'art. De plus la solution qu'il propose a été critiquée dès 1946 car il propose en effet une résistance des intellectuels, seuls aptes à défendre l'art et la culture contre "la masse des gens". Bref un très beau paradoxe "oh non il ne faut pas qu'un état totalitaire soit là ça ferait du mal aux gens et à la culture mais bon de toute façon ils sont tous trop bêtes pour comprendre".. On est soit avec la "masse" soit contre mais je pense qu'il devait être incapable de se rendre compte du paradoxe dans lequel il se mettait en défendant les deux causes. Ou alors c'était un cynique.

Enfin mon professeur de Lettres modernes a fait parmi les nombreux textes que nous voyons le célèbre "un seul être vous manque et tout est dépeuplé" de Lamartine. Justement, nous étions unanimes comme vous sur le texte et ses grandes limites. Le mot "mièvre" étant sinon sur les lèvres du moins en esprit. Mais le professeur a rappelé qu'à l'époque c'était très novateur. Lamartine avait contre lui dans l'esprit et l'imaginaire des gens encore l'exaltation des Lumières puis celle de la Révolution qui servaient de réels fondements à la littérature. Le travail de Lamartine peut sembler désuet maintenant il ne l'était pas alors. Or justement si de nos jours nous le trouvons si usés, c'est bien la preuve que notre imaginaire à nous n'a pas cessé d'être irrigué par ces mêmes images, histoires et styles que ceux établies par Lamartine et après lui l'école Romantique. Donc dire que Lamartine n'a eu aucun impact c'est faux. Peut-être est-il même plus fort parce qu'il est plus soluble en nous et moins perceptible.
avatar
Eimear Quinn
Floodeur
Floodeur

Nombre de messages : 4594
Age : 29
Localisation : sur un oreiller pour deux
Classe : ex-HK2
Date d'inscription : 07/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.esctoday.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» Poupou

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum